PLAYLIST • FREAKS POP FESTIVAL : 48H DE LIBERTÉ À TRAVERS CHAMPS

INTERVIEW • LOUD EN ROUE ARRIÈRE POUR DÉVORER LA FRANCE !

REPORT • ATTERRISSAGE RÉUSSI POUR LE FESTIVAL NANTAIS PACO TYSON

20 WEBRADIOS QUE VOUS DEVRIEZ TOUS CONNAÎTRE ET ÉCOUTER

LES BAD WITCHES : SUDAN ARCHIVES, JOJO ABOT, MOTHER MOOR

1
1
JUKEBOX

ASTRO DECO ! Focus sur le collectif LES OEILS

By | Jukebox | No Comments

Alors que les festivités débutent dans quelques heures, nous avons partagé un moment avec le collectif ô combien éclectique de décoration en tout genre Les Oeils. Découvrez l’équipe qui fait chavirer les sens des festivaliers !

 

Commençons par les débuts, quand et d’où vous est venue l’idée de créer le collectif Les Oeils ? Ce nom a-t-il une signification particulière ?
Organisation de l’Espace Image Lumière Scénographie… au pluriel parce que tout seul tout ce « joli bazar » ne serait pas possible. On préfère réfléchir à plusieurs mains, et travailler à plusieurs cerveaux, on trouve ça plus riche !

Donne-moi trois mots pour vous décrire :
Do it yourself, Volume et Surprise… Artiste-Technicien-de l’Espace, ou aussi Image, Lumière et Démesure,  on aurait aussi pu dire Univers Parallèle, Epicuriens et bidouilleurs professionnels, mais ça, ça ne faisait pas très sérieux…

On qualifie votre collectif « d’original et décalé », hormis les festivals, dans quel genre d’évènements opérez-vous ?
L’Art en espace public, la construction d’éléments sur mesure pour des compagnies de théâtre ou des groupes de musique, le conseil à d’autres plasticiens ou constructeurs, l’accueil et l’accompagnement de créateurs dans notre atelier, ou de compagnie en résidence, quelques actions culturelles et parfois un ou deux événements privés (mais ça c’est rare)…


Combien êtes-vous dans l’équipe ?
C’est à géométrie variable, disons que l’on est un noyau dure entre 5 et 7 personnes, et puis autour gravitent encore 10 à 15 intermittents selon les années, qui viennent filer un coup de main à l’atelier, participer aux instal sur le terrain, nous apporter leur regard, leurs compétences spécifiques en construction, petite s mécaniques, vidéo (big up à Scouap qui fait régulièrement le mapping pour nous!)…

Vous possédez une identité collective ou chacun a sa patte ?
Un mélange des deux ?! Chacun amène sa patte et ça donne une identité collective 🙂

Avez-vous des connaissances de bases ou fonctionnez-vous au feeling ?
Disons que la plupart des gens ont appris « en faisant »! Personne n’a de formation de base en scéno, archi ou construction de décors dans le noyau dur ! Certaines de personnes qui interviennent avec nous à l’occasion oui. Donc c’est plus au feeling, et surtout à l’expérience du terrain, à l’apprentissage par soi même ou à la transmission de techniques et de savoir faire au fil du temps.

Certains d’entre vous ont-ils fais des études en lien avec votre activité ?
Non et Oui, Certains ont suivi un BTS audiovisuel, d’autres un CAP de serrurerie métallerie, d’autres une formation en médiation culturelle, ou encore en lumières pour le spectacle. ..c’est assez diversifié et toujours en lien avec notre activité d’une manière ou d’une autre.

L’entente entre les membres et la communication sont des vecteurs clefs, comment se déroule vos réunions de travail ?
C’est sûr que ça demande de l’écoute, des compromis et pas mal d’échanges d’être en collectif. Mais je pense que notre objectif est de construire un modèle qui nous ressemble et d’essayer au max (même si c’est parfois plus simple à dire qu’à faire) de partager les responsabilités, sans hiérarchie, alors oui, c’est du taff et la communication est essentielle. Et puis nos réunions… et bien on regarde des plannings, on passe des coups de fils, on discute, on boit du thé, on fait des commandes chez des fournisseurs, on regarde des devis ensemble, on grignote quelques fruits secs ou des viennoiseries, on prend des rendez vous pour d’autres réunion, on discute encore, on tape des comptes rendus… et quelques fois on boit le champagne parce qu’il y a quelque chose de spécial à fêter… Comme tout le monde, non ?

Quels sont les « critères » pour rejoindre le collectif ?
Un savant mélange entre l’aspect humain, l’envie et la motivation de la personne à passer du temps à l’atelier, saupoudré d’un peu de savoir faire technique aussi. On reçoit pas mal de « candidatures spontanées » mais ce sont plus les rencontres qui amènent de nouvelles personnes dans le projet.

Concernant Astropolis, il s’agit de votre 3ème collaboration avec ce festival, quelle est la durée de montage en moyenne ?
A
stropolis, ça fait un peu plus que ça même, faut rajouter un 0 je pense. On doit se rapprocher presque plus de la 30ème collaboration avec eux maintenant 🙂 ça fait quasi 10 ans que l’on bosse ensemble ! Sur l’Astro été, bien entendu mais aussi la Spring, parfois Fortress ou Astro Hiver…Certaines années les 4 d’un coup… alors difficile de compter. Humainement, les choses sont plutôt simples et directes avec eux, et ce que l’on aime ! Ils nous font confiance, et ça c’est précieux ! Et pour la petite histoire, c’est en envoyant une carte postale de bonne année avec des photos de nos « lustres à facettes » à l’équipe d’Astro que l’on est entré en contact avec eux. Gildas est un fan de Boules à facettes, ça lui a tapé dans l’oeil, et on se rencontrait.. Comme quoi parfois ça ne tient à pas grand chose finalement..

Astropolis #24

// DÉCOLLAGE IMMINENT ! 🚀Plongez-vous dans l’effervescence de ces trois jours de festival et faites votre programme avec le trailer ! #RAVEUP!- 🔴 Astropolis #24 | 6, 7, 8 juillet 2018🎫 Billetterie : bit.ly/ASTRO24-ticketsEdit : DaFFTrack : Snacks – Order To The Senses ( Kornél Kovács Remix)

Publiée par FESTIVAL ASTROPOLIS sur Vendredi 29 juin 2018

Astropolis arrive dans quelques semaines déjà, j’imagine que ça doit être un travail de longue haleine, où en êtes-vous actuellement ?
A l’atelier sur la créa de nouveaux luminaires pour les bars d’Astropolis! Et en recherche sur un petit truc un peu foufou que l’on aimerait bien sortir , peut être pas près pour cet été , mais peut être pour un peu plus tard (étrangement ça prend toujours plus de temps que ce que l’on imagine)… alors on en dit pas plus pour le moment !

Vous ait il déjà arrivé de décorer à l’étranger ?
Oui en Suisse , en Belgique dans des événements d’art en espace public notamment ou des festivals de musique. On a joué au Paléo Festival aussi avec notre installation « TSF Sound System ». Et là on était le mois dernier au festival Oerol sur l’île de Terschelling aux Pays Bas pour un repérage…

Les Oeils sont basés à Rennes, ville dans laquelle une certaine émulsion culturelle bouillonne, avez-vous beaucoup de propositions ?
Bien évidemment 🙂 !

Vous n’en n’êtes plus à votre coup d’essai niveau décoration, vous avez plusieurs fois investis des évènements dans la capitale bretonne, quel est votre plus beau souvenir ?
C’est dur de trouver un seul beau souvenir collectif, il y en a plusieurs, et j’imagine que chacun à son préféré j’imagine. Moi (Justine) je dirais un souvenir lié aux Tombées de la Nuit (l’un de nos partenaires rennais, qui nous fait confiance aussi depuis un moment, et avec qui les échanges sont super riches artistqiuement) peut être la première fois que l’on a monté notre grand dôme de 17m de diamètre sur le mail François Mittérand, avec nos 2autres dômes (de 13m celui qui est à Astro) et de 6m (qui sert régulièrement de petite couverture de scène DJ à Astro) c’était quand même quelque chose de voir ces 3 dômes comme des poupées russes sur cette immense place de notre ville…

 

Que peut-on vous souhaiter pour la suite ? De trouver un trésor ! Pour rendre toutes nos envies possibles sans se poser de questions! Si un mécène nous lit… il peut devenir notre trésor !

 

Les O E I L S
Organisation de l’Espace, Image, Lumière, Scénographie.
http://www.lesoeils.fr

FOCUS – Molly

By | Jukebox | No Comments

Programmée au Bunker Palace d’Astropolis le 6 juillet à La Carène (Brest), Emeline aka Molly a accepté de répondre à nos questions. Ses expériences, son parcours et ses ambitions, (re)découvrez cette hardworkeuse et artiste à plusieurs facettes.

 

Salut Molly, tout d’abord comment tu sens-tu avant d’aborder un été qui s’annonce chargé pour toi musicalement parlant ?

Bonjour ! Je dirai que je me sens assez excitée à l’idée de ce qui m’attends cet été ! De nouveaux lieux, festivals, clubs, des nouvelles destinations, des nouvelles rencontres, bref, plein de belles choses !

 

Tu as déjà mixé dans plusieurs gros festivals à l’étranger comme Awakenings ou ADE mais aussi en France à la Weather, quelle différence y a-t-il en terme d’ambiance entre les festivals allemands, hollandais, français ou australiens ?
Je pense qu’aujourd’hui, avec la mobilité des clubbers ce que j’appelle « les clubtrotteurs », on ressent moins de différence d’ambiance entre les pays …

Je pense que cela était peut-être le cas il y a quelques années mais de nos jours, dès que je suis sur un festival en Allemagne ou Hollande par exemple, je trouve des gens de nationalités différentes…Ce mélange est plutôt très bon et rend les événements plus festifs.

 

D’ailleurs après avoir passé plusieurs années au sein du Rex Club, avec la double-casquette DJ et responsable de com’, tu préfères les clubs avec ce côté davantage intimiste ou les évènements conséquents en outdoor ?

Ah !!!! Difficile de répondre mais évidemment je suis plus à l’aise dans les clubs « intimistes » mais j’aime bien me challenger de temps en temps sur un festival ☺ C’est toujours impressionnant un festival, en terme de population mais aussi au niveau du set up, du son  etc…

 

Concernant Astropolis, on aura l’opportunité de te voir jouer le vendredi soir à La Carène, aka le Bunker Palace comme chaque année pour l’occasion. On y fêtera les REX CLUB 30 YEARS, quelles expériences t’ont le plus marqué dans ce mythique club parisien ?

Le REX fait partie d’une grand période de ma vie, 10 ans exactement !! Des souvenirs ça en fait, je peux vous dire ☺  Mais je dirai surtout les 20 ans et les 25 ans du REX, qui furent des moments d’exceptions.

 

« Dans la musique électronique ils sont tous habillés en noir, je trouve ça hyper austère » as-tu affirmé au Huffington Post lors d’un reportage. Quelle est selon tes goûts la tenue idéale pour danser toute la nuit en étant à la fois à l’aise, et stylé ?

Ahahah !! C’est vrai qu’on est tous en noir ! Ceci-dit, je ne suis pas experte en mode mais la tenue idéale reste un jean, une bonne paire de baskets, et un t-shirt (en couleur si possible 😉 )


Le côté « dark/sombre » s’inscrit dans les codes de l’underground électronique, tu apportes malgré ça une touche de couleur lorsque tu passes derrière les platines. Quelle leçon donnerais-tu aux gens qui jugent d’abord le physique d’une Dj avant sa musique tandis qu’avec un Dj on juge sa musique en premier ?

Je pense que cela va au-delà de la musique électronique. Dans notre société,  dès lors qu’une femme occupe un poste important, on va d’abord juger son physique avant ses compétences … Malheureusement on ne peut pas empêcher les gens de penser ce qu’ils veulent.

J’espère cependant avoir passé ce cap là et être reconnue pour ma musique, mes dj sets, ma sélection de disques et mes productions…

 

De plus en plus de DJ féminine arrivent sur le devant de la scène, et c’est appréciable dans un milieu qui a longtemps été très masculinisé, te considères-tu comme une « pionnière » en ouvrant la voie d’autres ?

Moi « pionnière » ? Je n’ai jamais vraiment réfléchi à cela pour être honnête. Je dirai pas que je suis « pionnière » car des Dj féminines ont ouvert la voie avant moi comme Ellen Allien, Nina Kraviz, Sonja Moonear, Margaret Dygas, Cassy, Monika Kruse, Miss Kittin, Chloé, Jennifer Cardini , etc… Je suis la génération d’après mais je suis honorée si je peux montrer l’exemple pour d’autres femmes qui souhaitent s’y mettre.

 

« On a besoin d’avoir une oreille, même si aujourd’hui il y a des logiciels qui facilitent, il faut quand même savoir reconnaitre les tonalités, faut savoir compter dans un morceau ». Tu prends toujours des cours de piano ? Et joues-tu d’autres instruments à tes heures perdues ?

Ahhhh le pianoooooo… Malheureusement, le temps me manque pour pratiquer et apprendre comme je le souhaite… Le fait d’être sans cesse en déplacements n’aide pas vraiment. J’ai dû mettre en suspend mes cours mais je continue de m’exercer dès que je peux pour reprendre prochainement. Je ne pratique pas d’autres instruments pour le moment… Je consacre le temps que j’ai, surtout, à mon studio.

 Tu as découvert la musique électronique à Londres, avant de t’installer professionnellement à Paris, tout en opérant dans différents clubs Berlinois, quel lieu t’as le plus marqué quant à l’effervescence qui s’y dégage ?

Je vais forcément citer le Panorama Bar. On a beau dire ce que l’on veut, ce lieu est vraiment particulier ☺

 

Il y a quelques années, tu ne te voyais pas mixer à plein temps car c’était plus une passion pour toi, avec le recul, aurais-tu regretté de ne pas avoir « pris ton envol » ou aurais-tu quand même franchi le cap, à force d’être au contact de DJs en permanence ?  

C’est tout à fait vrai !!! Jusqu’il y a 2 ans, je voulais garder le mix en tant que passion, une activité du weekend jusqu’au jour où j’ai dû faire un choix car je n’arrivais plus à tout gérer. J’étais épuisée physiquement et moralement. J’ai dû faire un choix, pour mon équilibre personnel, j’ai donc décidé de me laisser une chance et de voir jusqu’où cela me mènerait . Et je sais que si je ne l’avais pas fait, un jour où l’autre, je l’aurais regretté !  Un de mes dictons favoris : « il vaut mieux avoir des remords que des regrets »

C’est justement le fait d’être au contact DJ’s que je ne voulais pas franchir le pas, voyant la difficulté du métier. Les gens idéalisent beaucoup trop ce métier et n’ont pas vraiment conscience du travail et des sacrifices que ce métier implique.

 

Tu es également connu pour ne jamais anticiper tes sets, as-tu déjà eu une galère en laissant place à l’improvisation ?

Oh oui !!! Mais c’est justement ça qui est bon, l’adrénaline et la surprise ☺

Tu seras tout au long de l’été en tournée avec notamment des back to back aux côtés de tINI, une des artistes allemandes les plus appréciés, comment et quand l’as-tu rencontré ?

J’ai eu la chance de faire la connaissance de tINI il y a quelques années, lorsqu’elle a commencé à m’inviter sur ses soirées « tINI & THE GANG » à Ibiza. C’est une artiste qui m’a toujours soutenu et supporté, en m’invitant sur ses évènements durant la off week à Barcelone et à la Winter Conférence à Miami entre autre.

Petit à petit notre amitié s’est soudée et il y a quelques mois de cela, nous avons  improvisé un b2b sur une date. Et ça a vraiment matché musicalement, c’est là où nous avons décidé de continuer et de proposer des b2b sur certaines occasions. C’est la première fois où je prends autant de plaisir à jouer avec quelqu’un et surtout, j’avoue que l’on s’amuse beaucoup lorsque l’on joue ensemble…

http://www.meoko.net/mixes?view=episode&episode_id=306

 

Vous jouerez d’ailleurs à Cargèse en Corse en août, auras-tu l’occasion de faire un petit détour par Toulouse, ta ville natale ?

Je vais y retourner oui mais un peu plus tard dans l’année, cet automne je crois, pour une soirée REX 30 years.

 

Et même s’il est difficile de se projeter à long terme, penses-tu ré-organiser des évènements ou des soirées spéciales, comme tu as pu le faire au Rex ?

Je garde ma résidence au REX, HEAD_ON , qui a lieu tous les 3 mois environ, donc oui. La prochaine est le 28 juillet, avec HONEY SOUNDSYSTEM et la suivante le 27 octobre avec Bambounou … Je réfléchis également à faire une soirée prochainement pour mon label , à suivre ☺

 

En procédant étape par étape mais réelle hardworkeuse, tu as choisi de lancer ton propre label, RDV (Récit de voyage). Quelles ont été tes motivations pour prendre la décision de créer ce label et y pensais-tu depuis longtemps ?

C’est une idée que j’avais en tête depuis quelques temps déjà, mais je m’étais promis de concrétiser cela le jour où j’aurai le temps de m’en occuper.

C’est ainsi que j’ai donné naissance au projet il y a un peu plus d’un an. Je voulais également trouver « Le son RDV », savoir avec quels artistes je voulais travailler, quel concept etc…

 

Si l’on se réfère à son nom évocateur, Récit de Voyage est une subtile combinaison d’artistes avec lesquels tu as travaillé, échangé ou tout simplement croisé. Quels « critères » doit-on posséder pour avoir l’opportunité de signer sur RDV ? 

Je n’ai pas de critère spécifique, c’est la musique qui parle d’elle même 🙂 Que ce soit House ou Techno, ce sont des morceaux qui me procurent des émotions, qui me font « voyager ».

Les derniers vinyles que tu as acheté ?

Ah bonne question ! J’en achète pas mal à vrai dire. Lorsque j’ai une date dans une ville, je regarde toujours s’il y a des magasins de disques où je peux aller fouiner un peu… La dernière fois c’était à Bruxelles. Mais en terme d’album de musique électronique, le dernier en date est l’album de Steffi !

Dans tes rêves les plus fous, tu signerais qui ?

OMAR S !!!!!

Cite-moi un ou plusieurs morceau(x) qui ne te lâcheront jamais.

Pepe Bradock – Life

Omar S – The white Castle song

Round one to Round Five – I’m your brother


Le prochain événement, soirée ou concert noté dans ton agenda ?

Ce soir à Ibiza pour UNUSUAL SUSPECTS et demain au PRIMAVERA SOUND à Barcelone.

 

Et pour terminer le dernier son que t’as écouté avant l’interview ?

The Sea & Cake ☺

 

Merci beaucoup Molly !

Instagram: https://www.instagram.com/molly_emeline/?hl=fr

FB: https://www.facebook.com/molly.emeline

 

 

La Rue Râle : Quand la campagne rencontre le hip hop !

By | Actualités, Agenda, Hip-Hop | No Comments

Les 28 et 29 juin prochains, l’association ShakeHouse revient avec La Rue Râle quatrième édition, un festival qui mêle les arts urbains au bon air pur de la campagne.

La Rue Râle est un festival de cultures urbaines, organisé le dernier week-end de juin par l’Association Shake House depuis 2015. Le festival met à l’honneur la culture hip-hop en proposant une programmation musicale qui allie des noms reconnus de la scène hip-hop française ainsi que des artistes internationaux en pleine émergence.

En plus des concerts qui auront lieu en soirée, le festival propose durant ces deux jours, des ateliers d’initiation aux arts urbains, tels que le graffiti, le hip-hop ou encore le foot de rue. La Rue Râle organise aussi un tremplin musicale sur sa scène secondaire, c’est la possibilité pour les jeunes artistes de goûter à de se produire devant un publique et pour certain de faire leurs premiers pas sur scène.

De Paris en passant par le Havre, Genève ou bien encore Bruxelles, cette année la programmation oscille entre rap conscient et ego trip, boom bap et influences reggae, bref vous l’aurez compris, il y en aura pour tous les goûts. Amateur de hip-hop ce festival est fait pour toi !

Originaire du Havre, membre du label indépendant DIN Records et du collectif la Boussole, on ne présente plus Médine. Il propose un rap qui amène à réfléchir sur de nombreux sujets comme la politique, les religions ou bien simplement la société en générale.

Tout droit sorti du 18è arrondissement de Paris, tout comme un certain Hugo TSR, à qui on ne pourra s’empêcher de penser en écoutant Davodkaest un rappeur engagé. Roi de la punchlines, avec un flow plus que rapide, Davodka a su se faire une place sur la scène hip-hop parisienne et française.

Repérée en 2013 grâce notamment à son EP, Breakfast, signé sur Jihelcee Records le label fondé par Darryl Zeuja menbre du groupe 1995. Danitsa, puise son inspiration dans le hip-hop des nineties, la soul ou bien reggae.

Issu de la très productive scène bruxelloise, Isha, sait jouer avec les mots. Son EP « La vie augmentée, vol.2 » sorti il y a quelques mois n’a laissé personne indifférent, avec notamment des featuring avec Jean Jass et Caballero. On le retrouve dernièrement sur la BO du film « Tueurs » aux côtés de Roméo Elvis ou bien Senamo de La Smala. Le rap Belge est une grande famille !

 

Plus d’information sur la page Facebook de l’événementou sur le site internet de l’association. Tu peux aussi choper tes places juste ici.

CONCOURS – 1 PASS 2 Nuits – ASTROPOLIS

By | Concours, Jukebox | No Comments

Alors qu’Astropolis s’apprête à souffler sa vingt-quatrième bougie, nous vous offrons la possibilité de gagner des places pour ce festival hors du commun. Seront au rendez-vous une programmation des plus prestigieuse et un cadre atypique, alors réservez d’ores et déjà votre week-end du 6 et 7 juillet 2018 ! L’opportunité de remporter la nuit 1 à l’Astroclub + la nuit 2 au Manoir de Keroual, c’est maintenant !

Vous la connaissez certainement déjà, mais revisitions encore une fois la folle programmation de cette nouvelle édition…

 

NUIT 1 à l’Astroclub…

PETER VAN HOESEN  –  SUBSTANCE aka DJ Pete  –  ANCIENT METHODS  (live) – 
ALEKSI PERALA (live)  –  JK3000

 

NUIT 2 au Manoir de Keroual…

LAURENT GARNIER  –  NINA KRAVIZ  –  MODESELEKTOR (dj set)  –  MABDEN (live)  –  MANU LE MALIN  – SONIC CREW  –  14ANGER  –  H.MESS b2b YANN POLEWLA  –  ELISA DO BRASIL  –  LSD (live)  –  DAX J  –  JASSS (dj set)  –  NOT WAVING (live)  –  MOODY  –  LAVAL (live)  –  OTTO VON SCHIRACH (live)  –  DOC DANEEKA b2b MEDLA  –  ISR (live)  –  DENSHA CRISIS (live)  –  CLUB Z1Z1  –  BudBurNerZ (live)  –  [KRTM]  – 440Hz (live)  –  CZR  –  DA:MU  –  JEAN TERECHKOVA  –  SZ (live)  –  TRMA (live)  –  Unklevon (live)  –

 

 


GAGNEZ VOTRE PASS
ASTROPOLIS #24

Pour profiter du festival, voici le deal

1) Likez la page FB Soundigger
2) Partagez le post dédié sur votre mur en public

 

Tirage au sort le 22 juin à 10h sur notre page FB !

Petit aperçu de l’atmosphère de l’année dernière. Vous m’en direz des nouvelles !

 

Une édition 2018 qui s’annonce une nouvelle fois de toute beauté. Le festival fait le plein chaque année et laisse sur le carreau un grand nombre de non-prévoyants. Checkez le programme des nuits Astropolis ci-dessous et choper dès maintenant vos précieux pass par !
Rendez-vous à Brest du 6 au 8 juillet ! 

NEWS

Plus de digging / View All Posts

La Rue Râle : Quand la campagne rencontre le hip hop !

| Actualités, Agenda, Hip-Hop | No Comments

Les 28 et 29 juin prochains, l’association ShakeHouse revient avec La Rue Râle quatrième édition, un festival qui mêle les arts urbains au bon air pur de la campagne. La Rue…

Visions #6.66, une édition diaboliquement prometteuse !

| Actualités, Agenda, Playlists | No Comments

Vous qui n’avez rien de prévu, durant les premiers jours d’août, on vous conseille vivement de venir troquer votre âme le temps d’un week-end ! Cette année, Les disques anonymes…

48h de son en immersion pour la première édition de l’ATOM Festival

| Actualités | No Comments

Plus de 50 artistes, des collectifs interdisciplinaires, des artisans, une scénographie immersive…Pour sa première édition qui se déroulera du 29 juin au 1er juillet, l’ATOM Festival se pose comme carrefour…

CHRONIQUES

Plus de digging / View All Posts

ATLANTIC ou l’art de manier une techno puissante.

| Actualités, Chroniques | No Comments

Ils opéraient leur premier live il y a maintenant deux ans et demi. Tous droits issus du Finistère, les deux compères livrent des prestations scéniques aussi dansantes qu’étonnantes.   Après…

Match Rennes/Nantes pour Nocturnal Frequencies

| Agenda, Chroniques | No Comments

  8 artistes, un aller retour Rennes/Nantes et de la techno, le tout les 9 et 10 février. Voila le résumé de la label night organisée par Nocturnal Frequencies.

DOSSIERS

Plus de digging / View All Posts

20 webradios que vous devriez tous connaître et écouter !

| Dossiers | One Comment

Il existe de nombreuses manières de découvrir de nouveaux morceaux, sentir de nouvelles vibes. Fouiller dans de vieux bacs, fouiner au fond des recommandations YouTube, se perdre sur Soundcloud, Shazamer…

10 Secret Weapons • Kate Miller [Oscillate]

| Dossiers | No Comments

La DJ berlinoise nous a confié quelques secrets…

REPORTS

Plus de digging / View All Posts

REPORT : Les 3 éléphants, immersion au coeur de la nuit Lavalloise

| Actualités, Live-Reports | No Comments

Le weekend dernier je me suis rendu en terre Mayennaise à Laval pour le festival des 3éléphants. Placé entre Paris et Brest (pour les moins férus de géo). Les 3éléphants…

Atterrissage réussi pour Paco Tyson

| Actualités, Live-Reports | No Comments

Après une première édition réussite Paco Tyson est revenu sur nos terres Nantaise pour un deuxième round musclé, retour sur deux jours intenses et puissants.

INTERVIEWS

Plus de digging / View All Posts

ITW • Loud en roue arrière pour dévorer la France

| Actualités, Interview | No Comments

Arrivé en roue arrière en France, au printemps 2017, avec l’EP New Phone, avant de confirmer quelques mois plus tard avec l’album Une Année Record, Loud n’est pas un inconnu…

ITW • 10 questions pour les 10 ans du festival Belle Île On Air

| Interview | No Comments

Tout savoir sur la prochaine édition de Belle-Île On Air avec Camille Guéboub la programmatrice du festival !

LAST PLAYLIST