Plus de 50 artistes, des collectifs interdisciplinaires, des artisans, une scénographie immersive…Pour sa première édition qui se déroulera du 29 juin au 1er juillet, l’ATOM Festival se pose comme carrefour des musiques électroniques et des arts numériques. Un microcosme en pays Carcassonnais où il fera bon taper du pied pour fêter le début de l’été.

Pensé et organisé par l’Astrolab, ce festival incarne leur identité éclectique, promouvant une culture alternative et hybride gravitant autour de la techno. Après 6 ans d’organisation d’évènements, ils rassemblent aujourd’hui leurs énergies pour nous proposer 3 jours d’expériences musicales, visuelles et humaines sur le terrain de Saint Henri à Payra-Sur-L’Hers.

https://www.facebook.com/festival.atom/videos/466986830426570/

Parmi la diversité des genres et des artistes constituant le line-up, on retiendra la venue de l’Italien Knobs dont la techno minimale n’est pas sans rappeler nos meilleures transes nocturnes. Sur la même lancée tapageuse, la tech-house du duo Detuned ou encore celle progressive et magnétique de Gabi 2B laissent présager peu d’heures de sommeil pour les festivaliers. Öspiel apportera quant à lui ses nappes techno-industrielles abyssales de Belgique, oscillant entre brutalité et sonorités méditatives.

 

 

Signé sur la prolifique écurie Cascade Records (Cotton Claw, Zerolex, Fulgeance, etc.), CVD viendra présenter son hypnotique projet abstract hip-hop. Dans le même ton, le duo Kahl & Kaemena fera le trajet depuis Berlin pour diffuser ses multiples influences, du downtempo à la deep house, et aux ambiances parfois proches des productions de Nicolas Cruz ; tout comme Dolph qui, tout en s’inscrivant dans la branche deep house, fait la synthèse entre techno mélodique et trip-hop dynamique. L’ATOM Festival sera aussi l’occasion de découvrir quelques objets musicaux non-identifiables tels que Cikkun, Adhoc, Ceylon de Fauchage Collectif, Psymo ou encore LAO Experiment; et on en passe.

 

Scène locale et internationale se mêleront principalement sur la main stage dans une atmosphère pensée par le collectif parisien Ascidiacea à travers des scénographies visuelles et immersives favorisant des expériences multi-sensorielles. Le coin chill, « la Lisière », sera quant à lui investi par le collectif interdisciplinaire Do It With Others (représenté sur la scène principale par Admo et Ida) : structures en récup’, arts vivants et danse cohabiteront pour façonner un espace convivial et participatif. Le collectif Raeve Lucide s’est également joint au mouvement en créant un dôme géodésique à l’esthétique psychédélique qui se posera comme le point de rencontre des moments de repos et de méditation.

 

 

 

Si l’expérience ATOM vous tente, ça se passe ici pour rejoindre le mouvement et par-là pour retrouver toutes les informations !

Alors c'était comment ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.