Une fois n’est pas coutume, le festival brestois nous offre une programmation digne de sa réputation !

Détroit, Berlin, Chicago, New-York, Paris, Londres… Pour sa 23e édition, Astropolis invoque quelques grands noms des villes emblématiques de la house et techno internationale.

Parmi cette ribambelle de noms, dont certains ne vous sont certainement pas inconnus, The Black Madonna, Motor City Drum Ensemble, Aux 88, Mr G et Karenn (Blawan & Pariah) font, à mes yeux, figures de « petits » chouchous. Côté scène française, ce sera un grand plaisir de se trouver face au trublion de D.Ko Records, Flabaire, du papa de la rave Umwelt, le collectif Casual Gabberz, l’infernal trio Mod3rn, notre Jacques national ainsi que l’inénarrable Manu le Malin accompagné de son alter-ego The Driver.

Loin des line-ups clichés d’autres festivals de musiques électroniques, Astropolis fait partie de ce petit carré d’insatiables passionnés défendant leur culture contre vents et marées. Alors certes, on retrouve des noms grandiloquents vus et revus dans des dizaines et dizaines d’autres événements, mais ce qu’Astropolis sait prouver année après année, c’est la cohérence de la programmation. Le line-up du Bunker Palace à La Carène par exemple, est fantastique ! Celle de la Cour du Manoir de Keroual également, est cosmique ! On risque également de retrouver des débris de tympans devant la brutale scène Mekanik. Et puis il y a l’ambiance. Astropolis c’est une fête libre. Ça se sent, ça se vit et ça s’apprécie pour ça aussi. De l’amour, des copains et du son.
Pour vous en faire une petite idée, retour sur l’édition 2016 en images :

Bref, une édition 2017 qui s’annonce une nouvelle fois de toute beauté. Le festival fait le plein chaque année et laisse sur le carreau un grand nombre de non-prévoyants. Checkez le programme des nuits Astropolis ci-dessous et choper dès maintenant vos précieux pass par ici !
Rendez-vous à Brest du 30 juin au 2 juillet ! 

Crédit photo : Maxime Chermat / www.maximechermat.com

Alors c'était comment ?