Clips traqués de la semaine #2 : KOKOKO!, Little Simz, Zombie Zombie…

Clips traqués de la semaine #2 : KOKOKO!, Little Simz, Zombie Zombie…

clips-traques-de-semaine-2-kokoko!-little-simz

À chaque semaine sa dose de cliques, à chaque semaine son rail de clips ! 5 vidéos, 5 genres musicaux, 5 univers bien spéciaux.

Clips ou courts métrages ? Ne pas choisir, c’est découvrir.

Un récit à la Black Mirror, sombre car dystopique, qui sonne en opération coup de poing / claque dans ta gueule. Sensiblement juste, Lubomir Arsov se branche aux poisons des logiques addictives. Rivés sur les écrans masqués d’irréversibles procédés, les individus apparaissent comme des zombies bouches ouvertes. Ils déglutissent liquides, couleuvres et pilules, complétement détachés des réalités.

Toutes et tous sujets de laborantins, les gaffeurs Gafa s’en foutent plein le porte monnaie et les mains. Pendant ce temps, nos façons de penser le monde marquent leur grand déclin, dans la prédiction limitée à des calculs inhumains… S’ajoute à l’importance visuelle de c’te vidéo l’audio carrément synchro, et ça se passe ici pour plus d’infos.

La vidéo prend son origine dans le scénario liant la ville moderne à la beauté naturelle et culturelle de la Mongolie : un accord universel et global combine ces mondes….

Programmé au dernier Scopitone, Pantha Du Prince présente son remix « Jupiter’s Delight » sous forme de clip. Issu de l’EP revisité Mondholz, le morceau ici illustré dessine une expérience visuelle traversant mondes terrien et spatial. Hendrik Weber et Arash Safaian sont les maîtres d’œuvre d’une vidéo qui se passe de mot et se lit avec les yeux.

Neue Meister

Déesse du flow, prêtresse aux serments qui rident sur l’eau, Little Simz est synonyme d’élégance et de grandeur. Missy Elliott peut se noyer dans la toile cirée de ses Adidas, à seulement 23 piges sa remplaçante délaisse le bling-bling et a très vite su faire sa place.

Age 101 Music

Ce groupe promet un avenir aussi lumineux que l’ingéniosité dont il fait preuve pour créer de toutes pièces les instruments qui définissent son originalité et gomment les limites de l’imagination. 100% récup et 100% transcendant, KOKOKO! déboîte les conserves et file la pêche.

Bien exposé sur Tracks, KOKOKO! est le résultat d’une synergie. Le producteur belge Débruit rejoint la fine équipe congolaise à Kinshasa. A 5 sur scène, la transcendance des chants percutés atteint les tripes. Et le moteur du spectateur nécessite un petit temps d’adaptation pour se pincer et comprendre ce qui se joue devant lui. Espace interstellaire où règne l’alternative musicale acoustique et électrique, le choix est fait et s’appelle KOKOKO!.

Zombie au carré, deux fois plus de chance d’adhérer au leitmotiv déclaré dans le répété. Contre vents et marrés, Versatile Records met une nouvelle fois en galette un bel LP parce que Livity. En titre éponyme,cet album suit la grande lignée mixée à la Zombie Zombie. Synthé et percussions traversent la jungle africasienne et dessinent un temple encerclé par le super trio masqué.

// Pour plus de clips, ici //

Alors c'était comment ?