La DJ berlinoise nous a confié quelques secrets…

Enfant, Kate Miller se distinguait musicalement avec un piano. Depuis 10 ans maintenant, ce sont les microsillons qui lui effleurent le bout des doigts. Originaire de Melbourne, elle quitte son pays en 2011 pour s’installer dans la capitale allemande. Depuis, les oiseaux de nuit berlinois ont pu la retrouver aux commandes des dancefloors les plus reconnus : IPSE, Stattbad, ://about blank, Trésor, Panorama Bar… Férue d’une house chargée d’émotion, Kate Miller peut également sévir sous le pseudonyme Parasol et laisser ressortir un côté plus brutal. Cette ambivalence, ce jour/nuit, bien/mal, doux/brut fait partie de la personnalité de l’artiste et peut se ressentir lors de l’écoute de ses mixes. Tantôt funky, tantôt deep, parfois slow, puis uptempo, on s’accordera néanmoins à dire que ses sets sont toujours dansants. Après être passée au sein du label/roster Symbiont Music, elle roule désormais pour le label/agence/collectif figure third. Récemment, elle a joué aux côtés de Female Pressure, un réseau d’artistes féminines (DJs, productrices, gérantes de labels…) qui se sont réunies entre elles afin de se pousser les unes les autres sur le devant de la scène. On l’a également retrouvé aux platines du ://about blank lors d’une soirée en faveur des migrants de Berlin. Kate Miller, la DJ dont on rêve tous d’être le meilleur pote.

Avide de gratter un peu plus dans sa culture musicale, et à l’occasion de sa venue au Macadam, on lui a demandé quels sont ces killer tracks, ces secret weapons pour retourner ou subjuguer un dancefloor. Voici donc 10 morceaux oscillant entre de nombreux horizons, avec le pur rythme en ligne de conduite.

Comme mentionné juste au-dessus, Kate Miller sera bien à Nantes les 14 octobre prochain. aux côtés du japonais Chida et du nantais GTI.

Event FB : www.facebook.com/events/1452519308162442
Billetterie : https://yurplan.com/event/Macadam-w-Kate-Miller-Chida-GTI/19573

 

Superficie – Dengue Drums

ENG : Reinvigorate the dancefloor at any stage of a set with these drums from the brazilian jungle.
FRA : Revigoré le dancefloor à n’importe quel moment d’un set avec ces drums venus de la jungle brésilienne.

 

Beneath – Occupy

ENG : Super sparse, clean, groovy and punchy.
FRA : Super clairsemé, propre, groovy et punchy.

 

Senate – Forza Rays

ENG : A couple of guys from Perth, Australia made this excellent, bass-heavy banger, on one of my favourite Australian labels: Good Company Records.
FRA : Un duo de gars originaires de Perth (Australie) ont créé cet excellent banger, sur l’un de mes labels australiens préférés : Good Company Records.

 

The Brothers Grimm – Exodus [The Lion Awakes] (Luke Vibert Remix)

ENG : When things have been a bit too serious for a while this track is just pure fun.
FRA : Quand les choses sont un peu trop sérieuses depuis un moment, ce morceau est très amusant.

 

Matthew Herbert – Brand New Love (Special Request Remix)

ENG : Fresh UK broken beats combined with the euphoric vocals, melody and heavy bass.
FRA : Cool broken beats UK combiné avec des vocals euphoriques, une mélodie et une grosse basse.

 

Sport1000 – Dreamsupport

ENG : The place is popping again.
FRA : (J’ai pas capté cette phrase, mais à l’écoute du morceau, c’est le feu sur le dancefloor)

 

Placid One – Bombay Persuasion


ENG : Lovely warm acid melody, thoughtful samples and sparse, rhythmic percussion.
FRA : Géniale et chaude mélodie acid, samples intéressant et percussion rythmique.

 

Pearson Sound – Glass Eye


ENG : My favourite track from Pearson Sound’s outstanding self-titled album.
FRA : Mon morceau préféré de Pearson Sound, tiré de son album éponyme.

 

Yak – Mido

ENG : Fast tribal drums, bird-samples, yelling, the occasional bass drum until it all drops into gear and we hurtle down the train tracks.
FRA : Drums tribales, samples d’oiseaux, sifflements, la basse arrive doucement jusqu’au départ du morceau sur les chapeaux de roue !

 

Locklead – Take One


ENG : Someone call the cops! Sirens, breaks, bass, this is a proper weapon.
FRA : Que quelqu’un appelle la police ! Sirène, breaks, bass, voilà une véritable arme ! 


 

Alors c'était comment ?