Organisé par une bande de copains, « Les freaks des champs » le BPF se veut un festival nature placé sous le signe de la découverte musicale où chaque année près de 400 festivaliers se retrouvent dans la campagne nord angevine pour « kiffer » ensemble comme disent les jeunes. Vu la programmation, cette année encore, laissez-moi vous dire qu’on risque d’être agréablement surpris.

24h de musique, 12 concerts, 48h de liberté à travers champs ♥

Un festival éclectique à deux visages. Les journées seront rythmées par une ambiance chill et relax sous les guitares et sonorités pop, tandis que pendant les nuits, les musiques électroniques couleront à flots et réveilleront le danseur enfoui en vous. Vous allez suer et enflammer le dancefloor !

Coup d’œil sur la programmation jour : LE YANG

Born Idiot ça sonne très « indie-pop » avec des mélodies qui vont à coup sûr vous rester dans la tête. À la base, c’est un projet solo du guitariste, compositeur et chanteur du groupe. Il embarque avec lui début 2015 quatre autres idiots comme il les appelle, issus de différents groupes. Ils régaleront les amoureux de old-wave venus chiller sous le soleil (on espère) du Briollay festival.

Sextet originaire de Paris, Butterscotch Hawaiian est obsédé par la musique des années 60. Et oui, leur nom fait bien référence à la variété de cannabis du même nom. De quoi vous faire allègrement planer. Fans de musique psychédélique et autre psychotropes en tous genres, tu ne devrais pas être déçu !

Acapulco Pussy Club, je vous avoue qu’avec un nom comme ça on savait pas vraiment à quoi s’attendre. Et bien le duo vous permettra de vous détendre dans l’espace chill du festival avec une cumbia aux sonorités électroniques et des vocaux venus tout droit des pays chauds, ambiance caliente assurée.

Habile Bill, expression pour dire de quelqu’un qui ne s’appelle pas forcément Bill, disons-le, qu’il a bien fait quelque chose. Groove 60’s/jazz psyché duo batterie/claviers presque instrumental, Habile Bill vénère les dieux de la hard bossa et du kéké Jazz. C’est décalé et on aime ça !

Jusque là ça a été plutôt gentil et lumineux, passons à la seconde partie : LE YING

BOTINE est le projet musical de Clément Vidamant, originaire de Rodez et actuellement basé à Paris. ​Il s’articule au regard d’une œuvre graphique dans laquelle il raconte une fable où les animaux domestiques organisés en micro-sociétés produisent une musique qui les libérera des humains et de leur mode de vie aliénant.

Paris Acid Boys est un projet créé en 2014 par le duo Ramce & Terdjman. Sous l’impulsion du label Tripalium Corp. Amateurs d’acid core tout droit sorti des années 90 sur des bruits de turbines et autres sonorités industrielles injouables, tu ne seras pas déçu d’avoir fait le déplacement. Tu risques de sauter partout et de grimacer comme quand tu viens de bouffer un schtroumpf KIPIK.

Carte blanche pour les copains d’Abstrack qui viendront nous régaler des dernières trouvailles vinyles chinées à droite à gauche. Pour ceux qui ne la connaîtrait pas encore l’association Abstrack a été créée en 2012 à Nantes par un groupe d’amis aux styles musicaux très éclectiques (soul, funk, afro, house, techno…).

Infos et billetterie : Briollay Pop Festival #5

Alors c'était comment ?