DOUR 2016 • Défrichez la programmation en 5 playlists décalées

DOUR 2016 • Défrichez la programmation en 5 playlists décalées

La programmation 2016 vue pour les blogueurs, les danseurs, les énervés, les bourrés et les amoureux. DOUR !

Impressionnant de qualité, d’éclectisme et d’amour, vous n’êtes sans doute pas passé à côté des différentes annonces de programmation du festival de Dour. Mais êtes-vous allé fouiner dans chaque ligne du line-up ? Pour vous faciliter la tâche, on vous a concocté quelques playlists qui vous guideront concrètement à travers les méandres du festival Belge.

PLAYLIST DU BLOGUEUR VENU CHASSER DE LA « PÉPITE SONORE »

 

Ouais, tu te reconnais toi, le mec avec le casque Marshall vissé sur le crâne, qui frétille sans arrêt la tête en écoutant sa musique. Celui qui saute sur les places du Pitchfork Festival, qui ne jure que par Bandcamp et crache sur les majors. Celui qui vénère sur les « petits » festivals et pleure de n’avoir pas assez de réseau pour rentrer au Weather. Celui qui a tellement d’interviews de calées à Dour qu’il manquera tous les lives. Et bien rassures-toi, nous avons pensé à toi et avons ressorti les artistes dont tu DOIS être le premier à parler pour gagner 3 likes. Bisous.

 

 

PLAYLIST SPÉCIALE KAMEL OUALI

 

Tout comme l’incroyable professeur de la Star Academy, tu fais partie de ces festivaliers qui ont un but dans la vie : danser. Tu marches en dansant, tu rêves en dansant, tu manges en dansant, tu te douches en dansant, tu te mouches en dansant, tu prends de la drogue en dansant, tu es une personne bien. Le seul problème, c’est que du coup, tu renverses toujours le contenu de ta bière sur tes voisins de dancefloor et tes pas carrés salissent les Stan Smith des blogueuses mode venues s’exhiber. Allez, sans rancune, le sang de Carlton et Kamel Ouali coule dans tes veines, Dour à le programme qu’il te faut, on a la playlist qui va avec. Ne change rien, on t’aime.

 

 

PLAYLIST DE L’ÉNERVÉ DES BASSES

 

Un autre énergumène que vous risquez de croiser à Dour, c’est ce fameux festivalier fort sympathique mais bien maladroit qui enclenche son radar à basses dès la montée des marches du festival. Son destin se résume à partir à la quête des plus grosses basses possibles pour se casser la nuque, se défoncer les semelles, remuer les coudes en l’air et twerker quand c’est possible de la faire. Le gros du troupeau se trouve généralement à la Cannibal Stage après minuit, dès le milieu d’après-midi sur l’Elektropedia ou en after devant la scène Red Bull à faire ses exercices de fitness matinaux entre 2-3 pastèques juteuses. Ce festivalier, c’est toi, c’est moi, c’est nous, c’est le goût.

 

 

PLAYLIST ANTI-GUEULE DE BOIS

 

Forcément, à trop vouloir tenir dans la durée, à confondre bière et jus de tomate, les lendemains sont difficiles. Surtout quand tes voisins hollandais qui tournent à Maximator dès 8h10 scandent l’hymne national juste derrière ta tente Quechua. Le secret pour surmonter cela : une hygiène bucco-dentaire irréprochable, un déodorant tenue 48h minimum, des lingettes pour bébé et une playlist pour se réveiller et calmer tes collègues européens en douceur. Du reggae, du chill, du « électro-posé baby » et le tour est joué.

 

 

PLAYLIST POUR SE FAIRE DES CÂLINS DANS L’HERBE

 

Parce que Dour c’est l’amour. Parce qu’il n’y a rien de mieux que de partager un doux concert à deux. Parce que ton âme-soeur est probablement dans La Petite Maison Dans La Prairie. Parce que les câlins c’est la vie et parce qu’on a encore rien trouvé de mieux pour arrêter les conflits dans le monde. Pour toutes ses raisons, embrasse ton prochain, dis-lui que tu l’aimes et offre-lui un cornet de frites et une pastèque si l’envie t’en dis. Cette fois-ci, c’est la bonne, tu ne rentreras pas seul(e), on te le promet. Sois doux(ce), sois mignon(ne) et répand du love autour de toi. On te le rendra.

PS : Sortez couverts.

 

Alors c'était comment ?