HORS BORD • Découvrez la programmation 2017 du festival

HORS BORD • Découvrez la programmation 2017 du festival

Le festival Hors Bord revient les 18, 19, 20 mai pour une seconde édition. Voguant du rock à la house en passant par le hip hop et la techno, le Hors Bord Festival revient pour une seconde édition avec une programmation des plus exquises.

Malgré la tempête, il y a la fête. Après une première édition mouvementée mais réussie, le festival se remet à flot pour déferler à nouveau sur Bordeaux ! Pour rappel, le Hors Bord c’est ce genre d’événement à taille humaine, où tu peux te retrouver à papoter accoudé au bar avec un inconnu. Ce genre d’endroit propice aux rencontres, où tu peux te faire des potes parmi les bénévoles, le staff ou les artistes. Ce genre de vibe qui te fait vibrer

La programmation, éclectique, défricheuse et pointue se définit comme « une alliance singulière d’énergie, résolument libre et décloisonnée ». En somme, il y en aura pour tous les goûts, pour tous les styles chacun trouvera chaussure à son pied.

Pop, rock, hip hop, house et techno vous donnent rendez-vous autour du Bassin à Flots les 18, 19 et 20 mai prochain, vous pouvez chopper vos places juste ici.

Ce qu’il ne faudra surtout pas louper au Hors Bord festival : si vous hésitez encore ou que vous n’arrivez tout simplement pas à vous décider, on va vous filer un coup de main. Bien sûr, la liste n’est pas exhaustive, mais si tu nous cherches, tu nous trouveras très certainement dans ces coins-là.

Roméo Elvis, le Belge dont tu as forcément entendu parler ces derniers temps. Pote avec l’Or du commun avec qui il a pu décoller. On le voit maintenant au côté de Caballero ou de Jean Jass et surtout en solo avec notamment L’EP Morale 2, sorti au mois de mars. Le Mc francophone décloisonne le rap et nous offre des textes chantés sur des ballades à la guitare, c’est plutôt sympa, en tout cas, on a hâte de voir ça en live.

L’été dernier lors du Visions Festival, on a fait une sacrée découverte avec Bernard Fèvre alias Black Devil Disco Club. Pionnier du disco électronique, il sort son premier EP en 1978 et oui le bonhomme en a sous la semelle. Samplé notamment par Aphex Twin et les Chemical Brother, le maestro du synthé avait su nous charmer dans le cadre idyllique du fort de Bertheaume. Nous attendons un moment magique pour cette seconde rencontre !

On ne présente plus, Motor City Drum Ensemble, le jeune DJ originaire de Stuttgart. Fan et digger de jazz, de funk, de house en passant par le hip-hop, il a fait ces derniers temps le tour des festivals et Hors Bord n’échappe pas au phénomène. C’est comme un bon film dont on ne se lasse pas. Un dancefloor, des galettes chinées à droite à gauche, de la 80’s house et du soleil une équation qui fait mouche. Ça risque de bouger pas mal du côté du basin à flots. Si tu veux te trémousser et dodeliner de la tête, c’est là qu’il faudra être. On vous aura prévenu !

De la house en veux tu en voilà. Mézigue et Mad rey les deux compères du label D.KO records viendront régaler la nuit bordelaise. Figures montantes de la scène house française, leurs dernières sorties sur le label ont été très bien reçues. Ils mélangent les styles avec une énergie débordante et vont à coup sûr jouer avec vos émotions et avec vos nerfs. Alors prêt à taper du pied et à enflammer la piste de dance ?

Un ovni sur le label éphémère berlinois. Bambounou alias Jéremy Guindo fait partie des producteurs les plus courus et respectés de la scène techno française, voire européenne depuis le début des années 2010. C’est après s’être fait repérer par le label de Teki latex, Sound Pellegrino puis le label parisien ClekCleckBoom sur lequel il sortira les morceaux Night / Brawl qui feront mouche auprès de Modeselektor et lui permettront d’intégrer l’excellent label Allemand 50WEAPONS.

Musique, partage, découverte et convivialité telles sont les valeurs qui animent les Bordelais de L’orangeade crew. Créée en 2013, vous avez pu les entendre sur leur émission « La dominicale » le dimanche sur Radio Meuh. Ça s’annonce groovy à souhait, les têtes et les popotins vont bouger. Amateur de « black music » tu ne peux pas passer à côté !

Alors c'était comment ?