Le Jazz made in Madinina par « Le Père de la Flûte des Mornes »

Le Jazz made in Madinina par « Le Père de la Flûte des Mornes »

Après 40 ans de carrière, Max Cilla, méconnu du grand publique, reprend du service au Pannonica le mercredi 24 mai lors de la soirée co-organisée par Groove au Logis et Nantes Jazz Action.

Auteur, compositeur, interprète, fabricant d’instruments, Max Cilla fait partie de ces artistes de l’ombre qui ont joué avec ceux qui sont aujourd’hui devenus des références tel que Tito Puente, Bonga ou Archie Shepp.

En digne représentant du jazz caribéen, sa musique est un parfait mélange entre les sonorités traditionnelles des Antilles et les constructions rythmiques du Jazz venant de la formation qui l’accompagne.

Dans un style plus traditionnel, on retrouve le titre « La flûte des Mornes » qui est une mine de samples pour les diggers . Des premières éditions se trouvent à pas moins de 90 euros sur les internet mais récemment Les Disques Bongo-Jo et Sofa Records l’ont ré-édité et est disponible juste ici.

La soirée se poursuivra avec La Sono Mondiale : Ras Abubakar, sélecteur, fondateur du disquaire « Oneness » records et du Sound System « Zion Gate Hifi » et Prince (Zion Gate Hifi) maître de cérémonie.

Suivi de l’hôte de la soirée Dj Heron X, avec un set rempli de pépites caribéennes

Lien vers la soirée : http://bit.ly/2rwlLNT

Alors c'était comment ?