Category Archives: Actualités

Avec « Going Nowhere », Chill Bump se géolocalise dans l’épicentre du génialo-sismique

By | Actualités | No Comments

Hip-notiques, Bankal et Miscellaneous forment ce made in France générateur de plaisir pressé par la seule force du flow cadencé et du beatmaking scratché façon parolier.

Après Ego Trip, premier album applaudi par les festivaliers de toute la contrée, Chill Bump n’a pas chaumé et a su, en cinq années d’existence, ponctuer son chemin de productions novatrices suivant la même ligne conductrice : l’assurance zéro risque d’insuccès.

Petit rappel en 2 clips percutants :

Hip-hop indé typé East Coast, la musique de Chill Bump présente aujourd’hui un développement tourné vers la critique acérée d’une société perdue dans la fausseté hémorragique. Autostimulation sur les réseaux fuités et automutilation empêchent de diriger têtes et outils vers les injustices subies de plein fouet, face à terre entrain de planer.

Construction 100% DIY, 100% tourangelle, les 14 morceaux qui peuplent cet album sont habités de thèmes qui avivent l’actualité et sont d’incroyables sources de motivation. Détermination kickée, lignes de basse en pleine montée et descente dans les bas fonds d’une satire du trop-confortable-pour-être-excitant invite l’écoutant à cesser de sniffer ce décor d’artificier.

Aller nulle part

Individualisation de corps déguisés et d’esprits blasés, les courages s’effritent en silence, parcourent le vide des réalités truquées et propulsent l’impuissance au rang de cheffe de chantier. Vote blanc-cassé et autres grèves encerclées par des barbelés ambulants, l’énarque hypocrisie des mots cracra tique, amplifie le fossé et désolidarise les libertés par procédés épuratifs.

Victime d’une dépendance à un système pourtant détesté, mais difficilement contestable car empoussiéré de traditions Roundup, les statistiques créent les tendances et écrasent les alternatives. Pas contents ? Profitez de paquets neutres à 10€ l’unité et consumez vos angoisses entre vous les mauvaises herbes !
Si non, créer ta fart-up, Rolex au poignet, et tu seras épargné(e) puisque « péter plus haut que son cul » rapporte le derrière de la crémière et l’argent du beurre, défiscalisés qui plus est ! Amen.

Delawhere délivre Still Lifes, un mix d’exclusivités paratonnerre

By | Actualités, Chroniques | No Comments

Delawhere a le don de scotcher. Artiste double face, Still Lifes fait la liaison directe avec le fond de sa forme, en lévitation au dessus de la surface.

Musique bricolée au centimètre près, intrication d’effervescences décachées, matérialisation de sonorités couplées à des titres évocateurs, Delawhere se situe en début de mêlée, slalome entre les étiquettes et contracte de l’intensité magnétique minutieusement transférée des segments XY aux points G.

Talent insuffisamment dénoncé, suivant les courants sauvages d’un Valentin Stip en road trip avec Gidge, Maxime a le mérite d’attirer sur lui tous les pouces levés, de stimuler par la seule traction de ses morceaux, le plaisir des suspensions et autres clapotis imaginatifs. À chaque push-to-the-play de son 1er album Still Alive sorti en décembre dernier, le mystère d’un cycle se découvre, invoque reine de l’attention et dieu du silence.

Pour permettre un déclic en un seul clic, place à sa récente parution mixée, fraîchement imbriquée à de nouveaux sons : Still Lifes. Entre LP et mix, la légère nuance appellative fidélise, garantit encore et toujours la griffe d’un créatif à mille lieues de la mise sous vide.

Résilience symbolique qui se ressent à l’écoute du défilement par minute des tempos tic et tac, la pianistique du maestro mélancolique proteste et incorpore scènes cinétiques aux transitions des attaques. Dit différement, nappes frénétiques des échos ricochent et transitent avec douceur dans le réseau synaptique.

Live d’une heure et deux minutes à quatre saisons. L’automne des coups tombés, l’hiver essoufflé par un thermomètre qui a mal tourné, la saison printanière des fleurs fanées… Ce set comme l’opus vise l’été et place la renaissance des humeurs au premier plan. Silence du rêve, délire du bruit, corps et textes entêtés dans l’insensé… Ici, tout ce qui s’écoute bien s’annonce clairement.

Crédit photo : Daria Esikova

Les 18 meilleurs beatmakers japonais réunis sur une même compilation !

By | Actualités | No Comments

Sortie sur le 26 juillet dernier sur Hermit City Recordings, le label basé à Yokohama, cette compilation saura enchanter vos séances de chill estivales.

Entre abstract hip hop et trip hop, Beats In Cycle nous dévoile ce que sait faire de mieux le pays du soleil levant en terme de beatmaking. Notre coup de coeur va directement aux morceaux de tajima hal et à l’excellent Ill Sugi, qui passa à Nantes en janvier dernier. Bonnes vibrations et jolis grooves au programme. Découvrez ci-dessous la liste de ces magiciens des pads ainsi que la fameuse compilation :

BEATMAKERS : 

Budamunk soundcloud.com/budamunk
EeMu soundcloud.com/eemu108
Witnessgreen soundcloud.com/kazuma-kuwabara
Lidly soundcloud.com/lidly
Pigeondust www.discogs.com/ja/artist/2213966-Pigeondust
Yotaro soundcloud.com/nusro_looops
Ill Sugi soundcloud.com/ill-sgimoto
Madrob Beats soundcloud.com/naoki-rob-murakami
Bugseed soundcloud.com/bug-seed
ΔKTR soundcloud.com/aktr-track
Supple soundcloud.com/supple
Matatabi soundcloud.com/k-a-n-k-y-u
Salty www.thecontentlabel.com/artists/salty/
Fitz Ambro$e soundcloud.com/fitzambro-e
Arµ-2 soundcloud.com/aru-2-1
lee (asano+ryuhei) soundcloud.com/leeeeeeee
Yagi soundcloud.com/yagi1987
tajima hal soundcloud.com/tajima-hal

LA FREAK w/ Les Yeux Orange, Julien Lebrun, Atemi

By | Actualités | No Comments

Les collectifs Groove au Logis et Soundigger s’associent pour une soirée placée sous le signe de la joie et du rythme. Meilleur que le tajine de ta tante, que le mafé de ta madré ou que le déhanché de tes cousins, La Freak présente le meilleur de la vibe venue d’ailleurs.

Où ? Le Macadam, 28 boulevard de Chantenay 44100 NANTES
Quand ? Vendredi 8 septembre, 23h45-7h
Combien ? > Early Birds : 8€ (+ frais de gestion)
> Regular : 10€ (+ frais de gestion) >
> Sur place 12€

▬▬▬▬ LINE-UP ▬▬▬▬

LES YEUX ORANGE

L’aventure commence en 2013 quand Noctambulo et Humangigz décident d’unir leur force pour partager leur amour de la musique, à travers une série de podcasts enregistrés par des DJs de tous horizons, et une chaine YouTube sur laquelle ils publient des pépites tirées de leur imposante collection de disques.
La qualité et la variété de la sélection proposée les amènent vite à proposer une émission mensuelle sur Le Mellotron et une résidence à La Rotonde. Ne s’arrêtant pas en si bon chemin, ils montent leur propre label, toujours dans le désir de partager leurs coups de coeur musicaux. Plus récemment, ils montent en parallèle le label Good Plus, sur lequel ils sortent le remarquable edit « Coco » de Maya, et sur l’autre face le plus déjantée « Jungle » de Ego. Le second opus « 1979 » récemment sorti fait déjà impression avec encore trois édits monstrueux taillés autant pour la danse que l’évasion. Vous allez être gâtés !

http://www.lesyeuxorange.com/
https://soundcloud.com/les-yeux-orange
https://www.facebook.com/lesyeuxorange

 

 

JULIEN LEBRUN (HOT CASA RECORDS)

Fondateur du label d’afro-soul Hot Casa Records, Julien Lebrun sévit dans le milieu depuis 2002 déjà et a vocation à nous emmener vers de nouveaux horizons et de belles aventures. Hot Casa est né de l’envie de faire revivre et rendre disponible des disques inconnus, oubliés ou disparus. À travers le label, Julien Lebrun s’attache à la qualité de la musique, l’intérêt de l’histoire, du contexte du disque ainsi qu’à l’esthétique de sa pochette. Tout un programme. On a hâte de découvrir la vibe et l’énergie dégagée par la sélection de ce digger et collectionneur invétéré de vinyles !

https://hotcasarecords.com
https://soundcloud.com/djjulienlebrun
https://www.facebook.com/hotcasarecords/

 

 

ATEMI (WOOD RECORDS / SHERAF SOUNDSYSTEM / DAYS.)

Digger de la première heure, disquaire à plein temps dans quelques semaines, Atemi est de ceux qui se font le plus remarqués à Nantes quand on parle de groove. Funk, afro, disco, soul, highlife, tout peut y passer et on aime être à chaque fois surpris par l’éclectisme et la qualité de ses sets.

https://www.facebook.com/atemi.nastykanasta

▬▬▬▬ BILLETTERIE ▬▬▬▬

Logiciel d’inscription
par
YurPlan.com

Briollay Pop Festival : 24h de musique, 12 concerts, 48h de liberté à travers champs

By | Dossiers | No Comments

Organisé par une bande de copains, « Les freaks des champs » le BPF se veut un festival nature placé sous le signe de la découverte musicale où chaque année près de 400 festivaliers se retrouvent dans la campagne nord angevine pour « kiffer » ensemble comme disent les jeunes. Vu la programmation, cette année encore, laissez-moi vous dire qu’on risque d’être agréablement surpris.

24h de musique, 12 concerts, 48h de liberté à travers champs ♥

Un festival éclectique à deux visages. Les journées seront rythmées par une ambiance chill et relax sous les guitares et sonorités pop, tandis que pendant les nuits, les musiques électroniques couleront à flots et réveilleront le danseur enfoui en vous. Vous allez suer et enflammer le dancefloor !

Coup d’œil sur la programmation jour : LE YANG

Born Idiot ça sonne très « indie-pop » avec des mélodies qui vont à coup sûr vous rester dans la tête. À la base, c’est un projet solo du guitariste, compositeur et chanteur du groupe. Il embarque avec lui début 2015 quatre autres idiots comme il les appelle, issus de différents groupes. Ils régaleront les amoureux de old-wave venus chiller sous le soleil (on espère) du Briollay festival.

Sextet originaire de Paris, Butterscotch Hawaiian est obsédé par la musique des années 60. Et oui, leur nom fait bien référence à la variété de cannabis du même nom. De quoi vous faire allègrement planer. Fans de musique psychédélique et autre psychotropes en tous genres, tu ne devrais pas être déçu !

Acapulco Pussy Club, je vous avoue qu’avec un nom comme ça on savait pas vraiment à quoi s’attendre. Et bien le duo vous permettra de vous détendre dans l’espace chill du festival avec une cumbia aux sonorités électroniques et des vocaux venus tout droit des pays chauds, ambiance caliente assurée.

Habile Bill, expression pour dire de quelqu’un qui ne s’appelle pas forcément Bill, disons-le, qu’il a bien fait quelque chose. Groove 60’s/jazz psyché duo batterie/claviers presque instrumental, Habile Bill vénère les dieux de la hard bossa et du kéké Jazz. C’est décalé et on aime ça !

Jusque là ça a été plutôt gentil et lumineux, passons à la seconde partie : LE YING

BOTINE est le projet musical de Clément Vidamant, originaire de Rodez et actuellement basé à Paris. ​Il s’articule au regard d’une œuvre graphique dans laquelle il raconte une fable où les animaux domestiques organisés en micro-sociétés produisent une musique qui les libérera des humains et de leur mode de vie aliénant.

Paris Acid Boys est un projet créé en 2014 par le duo Ramce & Terdjman. Sous l’impulsion du label Tripalium Corp. Amateurs d’acid core tout droit sorti des années 90 sur des bruits de turbines et autres sonorités industrielles injouables, tu ne seras pas déçu d’avoir fait le déplacement. Tu risques de sauter partout et de grimacer comme quand tu viens de bouffer un schtroumpf KIPIK.

Carte blanche pour les copains d’Abstrack qui viendront nous régaler des dernières trouvailles vinyles chinées à droite à gauche. Pour ceux qui ne la connaîtrait pas encore l’association Abstrack a été créée en 2012 à Nantes par un groupe d’amis aux styles musicaux très éclectiques (soul, funk, afro, house, techno…).

Infos et billetterie : Briollay Pop Festival #5