Category

Actualités

clips-traques-de-la-semaine-3-s8jfou-Seun-Kuti-irene-dresel

Clips traqués de la semaine #3 : S8JFOU, Yaeji, Irène Dresel…

By ActualitésNo Comments

À chaque semaine sa dose de cliques, à chaque semaine son rail de clips ! 6 vidéos, 6 genres musicaux, 6 univers bien spéciaux.

Max Cooper aurait sans aucun doute pu inventer le fil à couper le beurre ! En sound designer et mélodieux compositeur, la finesse pulsée de ses compositions assure des clips proportionnellement intéressants. Et c’est Kevin McGloughlin qui est cette fois-ci le réalisateur d’une urbaine splendeur. Ville malaxée, étirée et illuminée par beaucoup de paramètres ajustés et manipulés à contrario des réalités.

Morceau issu du dernier EP World Passing By à écouter ici.

Comme le dit le sous-titre YT : « musique traditionnelle libanaise des années 70 ». Grâce à cet engin Google moto cross des vallées créatrices, tomber sur du worldhack de digger est devenu chose facile. Facilité qui ne rime pas avec indifférence et banalité. La joie de découvrir Kundan Lal et son titre « Dunya » est grande tant il s’inscrit dans la spirale infinie des titres réédités pour le bien commun de l’Imhotep.

YnfnD

Du Stamp The Wax sous forme d’êtres marchants sur voix désertées. Lignes de basses traversantes, guitare caméléon, éclairs clapés, l’israélien Alek Lee déballe un « Arad Sdom » qui ralliera tous les grincheux du kick. Son Ep Gever Amiti sortira normalement courant décembre.

Finaliste du Prix Ricard S.A Live Music 2017, Irène Dresel captive ses instants et les projettent puissamment aux nez des oreilles. Parce que si les oreilles commencent à sentir et que le nez écoute, autant vous dire qu’elle vous a bien retourné. Le clip réalisé par l’artiste coréenne Flokim Lucas fait son taf, et l’interprétation mesquine n’est pas franchement la bienvenue.

Infiné

Collaboration tatouée entre Ivan14 et S8JFOU, vidéo où l’idée se tape l’incruste avec l’original. S’encrer dans un train ? Après tout, les deux pratiques aussi répandues soient-elles peuvent se composter au même guichet ! Ajouté à son premier opus carrément super de l’an passé, le nouvel LP Before I Moove Off du fou puissance 8 est sorti à la rentrée. Impératif à noter sur le cahier des prétextes : l’écouter au moins 4(4) fois.

Reclusiv Records

Fin du troisième volet relaxée d’une trap coréenne. Massage des ressorts et hochements de têtes sur tempo balancé, Yaeji marque le coup et promeut sa langue natale au rang de l’hipsta-style ! Vol d’oiseau entre LA et Séoul, son EP2 réunit les foules des deux côtés du Pacifique.

GODMODE

Un tour en soucoupe avec Rone…

By ActualitésNo Comments

La cité radieuse « Mirapolis » réinventée dans le quatrième album de Rone.

Connu et reconnu pour son univers particulier, il est également le fer de lance de l’écurie InFiné Music. À 36ans, Rone s’est déjà imposé comme l’un des piliers de la musique électronique française. Un peu plus de deux ans après la sorti de « Créatures« , il revient sur le devant de la scène avec Mirapolis.

Aussi doué en production qu’en live, le français dresse un album aux couleurs irréelles, aussi bien par les sonorités électro-pop qu’on lui connaissait moins, que pour son artwork conçu par Michel Gondry en personne !
Ce dernier y dessine les contours d’une cité radieuse, un parc d’attraction, un lieu propice à la créativité, l’émerveillement, l’envolée.
La cité « Mirapolis » titre le dernier album de Rone et nous propulse dans les tréfonds de la galaxie du compositeur français. Préparez-vous à embarquer pour un tour en soucoupe avec cet extra(ordinaire) terrien !

Aussi captivant qu’obnubilant, Mirapolis ne laisse pas insensible, malgré une certaine redondance. Véritable sorcier des machines, Rone propulse son audit dans un monde imaginaire jonché de références réelle comme en témoigne le track « Faster » en featuring avec le rappeur américain Saul Williams, morceau dépeignant la politique made in Trump.

Cet album signe aussi un nombre important de collaborations avec des artistes comme John Stanier sur « Lou’ » et « Brest », de Baxter Dury sur « Switches » de Noga Erez sur ‘Wave’, ou encore de Kazu Makino sur « Down For The Cause ».
Malgré tout ce petit monde, Rone garde son univers intact, aussi imprévisible qu’envoûtant, dans un esprit indéfiniment plus pop qu’il ne l’était.

Enfilez vos casques, on décolle !

clips-traques-de-semaine-1-christian-loffler-bedtimes-fever-ray-nate-husser-mammal-hands

Clips traqués de la semaine #1 : Christian Löffler, Bedtimes, Fever Ray…

By ActualitésNo Comments

À chaque semaine sa dose de cliques, à chaque semaine son rail de clips ! 5 vidéos, 5 genres musicaux, 5 univers bien spéciaux.

This film is a monument to children that are forced to leave their homes due to war, economical crisis or political or religious persecution and shows the cruelty of their most often hopeless journey through a ruthless and violent world.Christian Löffler

L’ingéniosité de Brett Foxwell accouplée aux talents musicaux de Bedtimes donne naissance à un clip musical des plus saisissants ! Déclarée meilleure vidéo du mois par vimeo, WoodSwimmer illustre le bois version coupé-décalé comme jamais on aurait pu l’imager. Stop-motion de découpes forestières design, la sciure ainsi filmée fait du bois joli un bien naturellement noble, aussi précieux que l’agate.

La chanteuse de The Knife Karin Elisabeth Dreijer revient avec un nouvel album solo Plunge. Fever Ray propulse dans les abysses du dérangé, preuve perturbée à l’appui avec ses derniers clips publiés. Notamment ce dernier Mustn’t Hurry mettant en scène la pictheuse craquelée de matière blanche caressant un…. speculum.

Mute Records

I make paintings for the blind

Membre de The Posterz, Nate Husser développe sa propre version musicale puisque intercalée entre compo punk et flow hip-rock. Blunt et tête en perdition, la vidéo suit au plus près la journée type du rappeur béquille et points liés à l’interrogation.

Clip issu du troisième opus Shadow Work, le trio anglais Mammal Hands dépeint avec « Boreal Forest » une végétation vouée à disparaître. Plans d’aménagement, optimisation de l’espace au détriment des ressources naturelles, l’ombre du travail extirpe la racine terrestre.
Jazz mélodieux et notes qui valent autant que des mots impliquent respect infini et écoute au repos.

Gondwana Records

Les PURE Dinosaures party débarquent à Nantes !

By ActualitésNo Comments

Après 5 années d’existence et de succès dans le célèbre REX club à Paris, les soirées « PURE Dinos » débarquent dans la cité des Ducs et investissent le Warehouse, pour une première édition le 10 novembre prochain et le line-up nous fait saliver d’avance.

P.U.R.E – PURE UNDERGROUND RAVE ENERGY

Au commencement, P.U.R.E est le nom d’une rave organisée le 13 octobre 2012 à Montreuil par Manu Casana, fondateur du collectif éponyme et de Rave Age (premier label de musique électronique français) et Steph OSBGS, DJ, promoteur et fondateur de Old School But Good School. Cette soirée fût organisée pour fêter les 20 ans de la 1ère venue de Frankie Bones ainsi que du label Underground Resistance en France et les 3 ans du site Old School But Good School.

Les soirées Dinosaures seront ressorties du placard par le collectif PURE, très peu de temps après, à l’occasion des 25 ans du REX club. L’esprit est aujourd’hui toujours le même : proposer aux plus vieux
comme aux plus jeunes une programmation Old School internationale, française et locale mais sans oublier de faire une place aux petits nouveaux. Le tout dans un bon esprit de dance et de fête bien évidement, qui unissent les générations autour de la house et de la techno.

Particularité des « PURE Dinos », la gratuité pour les fêtards de plus de 35 ans !

Une programmation alléchante pour cette première édition nantaise, qui accueille une des légende de Détroit, le DJ/producteur Rolando aka The Aztec Mystic, ancien membre du mythique label UR (Underground Resistance) aux côtés de Jeff Milles, Mad Mike ou encore Robert Hood. En 2014, il lance son propre label, R3 (Roland Rocha Records), où on le retrouvera pour des résidences dans des clubs comme le Berghain ou le REX à Paris.

Une chose est sûre, si le nom ne vous dit rien, vous avez forcément déjà entendu son morceau « Jaguar » sorti en 1999 sorti sur le label d’UR.

C’est en 1987 qu’ALU est tombé dans la musique électronique,  il a fait ses armes chez Techno-Import à Paris ou encore à Lille chez USA import. Dj, résident, organisateur et promoteur, aujourd’hui à l’affiche de nombreuses soirées, c’est 30 ans de musique électronique qu’il partage avec son public.

STEPH OSBGS, créateur du blog OSBGS, organisateur et résident des soirées PURE dinosaures découvre la musique électronique ainsi que ses premières raves party en 94. Il travaillera plus tard pour F Communication, le label de Laurent Garnier et d’Eric Morand. Après avoir organisé des soirées dans les plus grands clubs parisiens, il s’installe à Nantes en 2014. Il y exporte ses soirées dans lesquelles il délivre sa musique, éclectique, avec une appétence assumée pour la techno.

VENDREDI 10 NOVEMBRE 2017
00h – 06h
10 € en préventes (+loc)/15 € sur place
GRATUIT pour les + de 35 ans

WAREHOUSE
21, quai des Antilles
44200 NANTES

Plus d’infos et résa : http://bit.ly/2z9MjZ7

pitchfork-festival-paris-2017

Pitchfork Festival 2017, petit check-up d’un line-up hold-up !

By ActualitésNo Comments

À partir de jeudi prochain, le Pitchfork Festival reprend ses quartiers à la Grande halle de la Villette, à Paris.

Tout juste remis du week-end dernier, durant lequel tes narines ont enfourché plus de portes que les tibias d’Alberto Tomba ? Tu te dis que finalement, comme chaque semaine, tes bonnes résolutions post tuesday blues iraient bien se faire voire ??

– Ça tombe bien ! Pitchfork Festival s’annonce ce jeudi 2 novembre jusqu’à samedi, ou plutôt dimanche matin. Cette 7e édition nous propose encore une programmation affutée, entre rock indé, jazz, rap, et kicks techno qui vont faire sussu dans les leggings.

Une fois de plus, un programme de l’espace, avec dans le désordre et de manière non-exhaustive (parce qu’on s’en branle) : Rone, Chassol, Jungle, Kamasi Washington, Rejjie Snow, Tommy Genesis, Polo et Pan, Princess Nokia, Bicep, Tom Misch, Talaboman, The Blaze, ou encore The Black Madonna.

Pour les plus baisés du tieks, une fois les portes de la Grande Halle fermées, il y aura moyen d’enchainer jeudi et vendredi avec les After-Parties au Trabendo et là, ça sent le lâcher-prise : Ben UFO en b2b avec Call Super, Palm Trax, Abstraxion, Actress, Deena Abdelwahed, Théo Muller…n’en jetez plus frère.

Comme d’habitude, on s’est préparé un planning qu’on ne va pas respecter, par contre on s’est aussi fait une selecta pour se chauffer en sortant du Ouigo.

Chassol (France)
Magical Mountains (Ultrascores II, Tricatel. 2016)

Kamasi Washington (Los Angeles)
Truth (Harmony Of Difference, Young Turks. 2017)

Loyle Carner (Londres)
The Isle Of Arran (Yesterday’s Gone, AMF Records. 2017)

Tommy Genesis (Vancouver)
Empty (Empty. 2017)

Sônge (Quimper)
I Come From Pain (Sônge, Warner. 2017)

Rejjie Snow (Dublin)
Get it feat. Joyce Wrice (The Moon & You, Honeymoon. 2017)

Princess Nokia (New-York)
Kitana (1992, auto-production. 2016)

Deena Abdelwahed (Toulouse)
Walk On, Nothing To See Here (Klabb, Infiné. 2017)

Palm Trax (Berlin)
Sumo Acid Crew (In Gold, Dekmantel. 2015)

Tom Misch (Londres)
Day 4 : Everybody Get Down (5 Day Mischon, Beyond The Groove. 2017)

Bicep (Belfast)
Rain (Bicep, Ninja Tune. 2017)

Talaboman (Barcelone/Stockholm)
Samsa (The Night Land, R & S Records. 2017)

The Black Madonna (Chicago)
He is The Voice I Hear (He is The Voice I Hear, We Still Believe. 2016)

Théo Muller (Rennes)
Turbo Drift (Les Kicks Du Donjon, Midi Deux. 2016)

Abstraxion (Marseille)
Nuit (Matin / Nuit, Biologie Records. 2017)

Toute la programmation ici.

Crédit article : Brice Henry

EXCLU : Gelivan & Pierre Citron, deux poètes pour un EP qui se respecte

By ActualitésNo Comments

On a l’immense privilège de publier en avant-première l’EP Rodalquilar Sessions, collaboration éclectic-hop made in Gelivan & Pierre Citron.

Parfaire notre ligne éditoriale passe naturellement par l’opportunité de dévoiler des exclusivités. Le nouveau label suisse et indé Diffract Records nous confie ainsi cette fraîche mission…

Promouvoir le featuring Gelivan & Pierre Citron revient à poser le regard sur des philosophes de l’incertain. Remise en question du quotidien et mise en musique d’introspections, ces chercheurs de sons puisent à la source des pensées pour communiquer de belles idées samplées-phasées.

La valeur se trouve là où on est, si on sait la voir. En nous-même et dans les opportunités qui s’offrent. Ça dépend vraiment du regard, de la perspective (qui sont multiples), de notre capacité à être là. J’ai toujours cette partie de moi qui aimerait être dans un lieu « plus ensoleillé, au bord de la mer, à la montagne car l’air y est meilleur ». Encore plus aujourd’hui vu qu’on est exposé à beaucoup trop d’informations. – Gelivan –

 

Deux forces tranquilles…

DJ, interprète, producteur et écrivain basé en Belgique, Pierre Citron (72 Soul) a développé plusieurs projets sous différents noms en 15 ans de carrière.

Traversé par la soul de Curtis Mayfield et les sonorités 90’s de Massive Attack, l’ « ami-chanteur » réalise un rap tantôt français, tantôt anglais, sereinement piquant et 100% multi-vitaminé de pures vérités.

Aujourd’hui, tout le monde a une peur panique de passer pour un imbécile – Pierre Citron –

Depuis que SoundCloud existe, la floraison de certaines graines dépasse les abysses de l’inconnu, et Gelivan a depuis longtemps quitter le sous-sol pour sonoriser son propre jardin. En véritable détecteur de mémo connecté à la vie, Moleskine et dictaphone ne le quittent que très rarement. Rattaché à la nature des émotions, il parvient à capter certains actes en les branchant musicalement aux socio-logiques.

Faiseur de compilations ouvertes à d’anciennes et nouvelles pousses multi-saisons, ses podcast Eclectic Soul et No Words Needed neutralisent la catégorisation. Il tisse des liens entre conversion humaine et chant des possibles.

Il y a dix mois sortait son premier album Mouvement du sentiment, dont le titre ci-dessous est extrait.

Si ce projet a vu le jour c’est parce que j’ai décidé en 2016 de « tout plaquer ».  Partir de Genève avec l’idée de m’installer ailleurs en Europe. J’avais juste quelques vagues idées de ce que j’allais faire, et très peu d’argent. C’était une sorte de fuite aussi – du système, de la situation que j’avais créé, peut-être de certaines choses que je ne voulais pas affronter. Ça en devient malsain et d’autant plus difficile de savoir ce qu’on veut, d’avoir le sens du travail qui ne doit pas être une corvée, se focaliser sur quelque chose de concret et y aller à fond (sans savoir où ça va nous mener), et puis se satisfaire. On peut risquer de perdre le goût de certaines valeurs, de choses simples. C’est là qu’on peut faire preuve de sagesse et trouver le contentement. -Gelivan-

… qui se rencontrent

Admiratif du travail de Pierre Citron, Gelivan lui proposait au printemps dernier de le rejoindre à Rodalquilar en Andalousie, lieu-dit de sa retraite méditative. Invitation acceptée, ils passent 6 jours ensemble et formulent 4 morceaux pour un EP.

« Ralentir », « Viajar », « Doin’ Fine » et « Karma Cool » forment la chronologie garage, asbtract, jazzy et hip-hop de ce super projet.

 Finalement, plutôt que sérieusement m’installer quelque part, j’ai vagabondé dans le sud de l’Italie, au Portugal. Après un passage en Grèce je suis retourné me reposer en Suisse. (…) J’ai l’impression d’avoir fait le voyage de Santiago (berger andalou d’ailleurs) dans l’Alchimiste, en quelques sortes. Il finit par rentrer chez lui et trouver le trésor là d’où il était parti, c’est ça ? –Gelivan

 
Rodalquilar Sessions agence des échantillons d’inspirations plurielles sur des textes sages. Cet EP remplace le surmenage par la réflexion puisqu’il permet d’oublier les vitesses. Il démontre qu’au-delà du cadran et des écrans se trouvent l’équilibre de l’épanouissement.