S8JFOU, projet grand 8 et artiste de l’infini

S8JFOU, projet grand 8 et artiste de l’infini

Impressionnante percée sonore que cet être déterminé à moduler tout ce qu’il touche en partitions délicieusement perceptibles par nos émotions. S8JFOU alias Bonsoir Michel emmêle les pinceaux et dégomme la police de sa pensée pour accroître un terreau hélico très haut perché.

Poussée d’Archimède à temps complet, ses productions, qu’elles soient vidéos, musicales ou plastiques déferlent d’originalité, piquent sur le vif et relaxent d’intrépides tactiques. Avec pour seul sujet une ambition dénuée d’interrogation, faire ce qu’il veut de sa vie est la clef exhalée de sa récréative déraison.

À écouter son premier album capital CONSTR8RE MA MAISON sortie le 11 décembre dernier, S8JFOU est par essence une ode à la folie. Ouvrier en bâtiment métamor-fusée, 11 pistes peuplent la station sidérante et sidérale d’un cosmonaute en lévitation sur la stratosphère de l’analogique. Complexe spatio-temporel stimulant fréquences variées, reverb et ping-pong delay, sa musique s’emplit de couches à textures novatrices, perforeuses de plaisirs osés et, à chaque fois, sacrément joués.

Multi-facettes, son ingéniosité flirte avec l’anticonformisme et la perfection du no-limit. De A à Z, son alphabet se chiffre dans tous les sens, les règles pédantes et autres frontières barbelées s’entassent, s’enlacent et s’embrassent, embrasant des germes transformers surpuissants qui pourraient à eux seuls reboiser l’Amazonie dans son intégralité. Bel et bien mythique, son premier LP est un saint graal, affirmation critique et véridique.

Ovni nantais, ce projet est en quelque sorte le résultat d’une affluence d’influences en connivence. L’electronica de S8JFOU fait rencontrer les jeunes pousses Nicolas Jaar, Jacques, Zombie Zombie, David August, Flavien Berger… Savoir assumer ses envies, construire sa maison dans la forêt et explorer sans cesse les effets de son logiciel forment, en quelques citations, l’appétit de cet apprenti ténor libertaire et nullement terre à terre, plutôt oeil à oreille avec une caméra moulée dans une palette de couleurs sonorisées.

N.B : CONSTR8RE MA MAISON est aussi dispo sur Bandcamp en prix libre.

Alors c'était comment ?