ITW #1 – Chicago ’87 – Funky Network

Il y a ces artistes intouchables, juchés sur leur piédestal qui te regardent de haut et ne te considère guère, petit blogueur musical que tu es. Jack aka Chicago ’87 ne fait pas parti de ces artistes-là. Agréable et abordable à souhait, le jeune Grenoblois a accepté avec enthousiasme de répondre à nos questions à l’occasion de notre découverte de son dernier EP – Funky Network – 8ème sortie du label Nightvizion Records.

artworks-000050959140-3qq8w1-t500x500

Prénom : Jack
Âge :
22 ans
Localisation :
Grenoble – France
Label :
Nightvizion Records
Dernière actualité :
 En release, c’est mon EP – Funky Network – sorti sur Nightvizion Records le 10/01/2013. Sinon, j’ai participé récemment à deux compilations :

– La première : « We Re-Created Disco » du label News Lighters avec ma track « Hero’s Theme »

– La deuxième : « L’Anthologie Musicale » du collectif Gimme More Sound avec ma track Mr Jack. Les 2 tracks sont d’ailleurs disponibles sur mon Soundcloud.

artworks-000051279936-zb0vza-t500x500

Soundigger : En quelques mots peux-tu te présenter à nos lecteurs ?
Chicago ’87 : Salut ici Chicago ’87, Jack D.H pour les intimes. J’ai 22 ans, je vis à Grenoble et je fais de la musique électronique depuis à peu près 2 ans.

S. : Une question que je me pose à chaque découverte d’un nouvel artiste : Pourquoi avoir choisi de te prénommer Chicago ’87 ?
C’87. : Il y a à ça plusieurs raison : la première vient du célèbre Speech de Chuck Roberts enregistré à Chicago en 1987 et qui permis un bond de la musique House à travers le monde dans les années 90. De plus, à la fin des années 80, on assistait à un changement majeur dans la musique. C’était la fin de la période Disco/Funk et le début de la montée en puissance du Hip-Hop. De George Benson, Earth Wind & Fire, D-Train à Dr. Dre & Nate Dogg, se sont deux styles que j’affectionne particulièrement.

S. : Quels genres musicaux, quels artistes t’ont donné envie, t’ont inspiré pour faire de la musique ?
C’87 : J’ai 22 ans donc comme tous ceux de mon âge (je suppose), j’ai grandi avec des titres comme Music Sounds Better With You de Stardust ou encore Lady de Modjo etc…Ce sont là des titres qui m’inspirent encore aujourd’hui. Mais je ne me limite pas qu’à ça, j’ai toujours été très ouvert musicalement. Ainsi, en plus du Hip-Hop et de la Funk, j’aime beaucoup aussi la musique classique, le jazz.
S. : Tu viens de dévoiler ton nouvel EP – Funky Network. Rempli de groove, de funk et de bonne house, c’est une véritable ôde à la French Touch. Peux-tu nous raconter comment s’est déroulé la conception de cet EP ?
C’87 : A la base j’ai été contacté par Julien aka Phunkacid, manager et artiste du Label Nightvizion Records qui m’a proposer de sortir un single. 2 mois plus tard sortait mon premier single – Last Drink – qui a été plutôt bien accueilli et du coup il m’a demandé de poursuivre avec un EP et voilà !S. : Avec quel matériel/logiciel travailles-tu tes morceaux ?
C’87 : Une configuration des plus basique : Un logiciel MAO et un clavier MIDI.

S. : Ton avis personnel sur ton très bel EP ?

C’87 : Je suis personnellement satisfait de mon EP même si en réécoutant de temps de temps je remarque des choses que j’aurais pu faire autrement, mais je pense que c’est le propre de chaque artiste de ne jamais être satisfait à 100% de ses musiques.

S. : On peut remarquer que du titre de l’EP à ceux de chaque morceaux qui le composent, tu fais référence aux médias et à la communication. Quelle ambiance, quelle message souhaitais-tu faire ainsi passer ?
C’87 : De nos jours, je trouve que l’outil audio-visuel est très fort. Et il l’était d’autant plus à l’époque des années 70/80 ! Il n’y avait alors pas d’internet pour se forger un avis, les gens gobaient simplement ce qu’on leur disait à la télé ou à la radio. Parfois même des bétises qui me font sourire aujourd’hui. C’est aussi à cette époque qu’émergèrent beaucoup de concepts télévisuels inédits, allant de l’innovation technologique aux séries totalement farfelues. C’est un peu ce côté décalé de la télévision que j’ai voulu transmettre à travers mon EP.

S. : Peux-tu décrire l’atmosphère que tu voulais faire ressentir aux auditeurs au travers de Advertisment, Channel 87, TV Show et Breaking News ?
C’87 : Breaking News : C’est l’intro de l’EP, elle sert à placer l’ambiance. C’est une sorte de Flash Spécial traitant sur des faits divers totalement anodins et ridicules.

[soundcloud url= »https://api.soundcloud.com/tracks/97531090″ width= »100% » height= »166″ iframe= »true » /]

TV Show : Un jeu télévisé des années 70/80 avec des règles donnant lieu à des situation hilarantes. [soundcloud url= »https://api.soundcloud.com/tracks/97531254″ width= »100% » height= »166″ iframe= »true » /]

Advertisement : En composant cette track, je pensais à une pub de Citronnade je sais pas pourquoi … [soundcloud url= »https://api.soundcloud.com/tracks/97532251″ width= »100% » height= »166″ iframe= »true » /]

Channel 87 : La dernière track de l’EP. Quand j’étais petit en regardant les chaines sur le câble, il y en avait toujours une un peu décalée qui diffusait des programmes bizarre. C’est un peu l’atmosphère de la track.
[soundcloud url= »https://api.soundcloud.com/tracks/97531574″ width= »100% » height= »166″ iframe= »true » /]

S. : La tendance est de plus en plus aux morceaux ensoleillés, le retour de la funk et du groove au détriment des sonorités froides. L’utilisation du saxo, du piano voir de la flûte se retrouvent dans de nombreux morceaux actuellement, que penses-tu de cette engouement soudain pour les « valeurs sûres » de la musique ?
C’87 : La musique a toujours été pour moi un synonyme de joie, d’amour, de chaleur, de mélancolie. Les instruments comme le Piano ou le Saxo sont parmi ceux qui retranscrivent le mieux ces sentiments. Les musiciens peuvent réussir à transmettre d’autre émotions mais reviendront toujours à ces valeurs sûres qui constituent la base de la musique d’après moi.

S. : J’ai vu aussi que tu fais partie d’un groupe, FrenchFilter et du label Nightvizion Records, peux-tu nous en dire plus à ce propos ?
C’87 :: Oui, effectivement je forme un duo, avec un ami de Grenoble, nommé FrenchFilter. Nous avions commencé à deux à la base avant que je me lance sur Chicago ’87. Cependant à cause de nos emplois du temps, on se voit rarement. Mais qu’importe, cela nous laisse le temps de réfléchir aux directions que nous voulons prendre et de préciser le style de musique que nous souhaitons partager. On devrait entendre parler de nous d’ici peu de temps je l’espère !

S. : Et maintenant la suite, quels projets en préparation, quelles envies à réaliser ? Lives, nouvel EP, album … ?
C’87 : Des projets, je n’en ai pas spécialement, je me laisse guider par le destin. Peut-être des Lives ou un nouveau Single qui sait …

S. : Ta/tes découverte(s) musicale(s) du moment ?
C’87 : Funk leBlanc que j’ai découvert récemment avec leur titre – Work Your Body – où j’ai pris une grosse claque. Il y a aussi le collectif l’Ordre qui grandit de plus en plus avec des artistes très talentueux.

S. : L’artiste avec qui tu rêverais collaborer ?
C’87 : Il s’agit bien ici de rêver. Je vais être très original en parlant des grosses pointure de la période French Touch : Fred Falke, Dj Falcon , Thomas Bangalter … Et sinon j’aurais vraiment aimé collaborer avec Michael Jackson dont je suis un fan inconditionnel.

S. : Tu as maintenant libre court pour conclure cet interview. Le champ est libre : C’87 : Tout d’abord merci au blog Soundigger pour m’avoir accordé cette interview. Je remercie également tout ceux qui me soutiennent et à bientôt pour de nouvelles aventures musicales !

Ce EP nous offrant un bond aux 80′ est d’une fraîcheur apaisante. 12 minutes et 23 secondes remplies de cette joie vintage distillée en ondes sonores efficaces. On remercie chaleureusement Chicago ’87, cet artiste qui vous veut du bien : [soundcloud url= »https://api.soundcloud.com/playlists/6892785″ width= »100% » height= »450″ iframe= »true » /]

Alors c'était comment ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.