ASTRO DECO ! Focus sur le collectif LES OEILS

ASTRO DECO ! Focus sur le collectif LES OEILS

Alors que les festivités débutent dans quelques heures, nous avons partagé un moment avec le collectif ô combien éclectique de décoration en tout genre Les Oeils. Découvrez l’équipe qui fait chavirer les sens des festivaliers !

 

Commençons par les débuts, quand et d’où vous est venue l’idée de créer le collectif Les Oeils ? Ce nom a-t-il une signification particulière ?
Organisation de l’Espace Image Lumière Scénographie… au pluriel parce que tout seul tout ce « joli bazar » ne serait pas possible. On préfère réfléchir à plusieurs mains, et travailler à plusieurs cerveaux, on trouve ça plus riche !

Donne-moi trois mots pour vous décrire :
Do it yourself, Volume et Surprise… Artiste-Technicien-de l’Espace, ou aussi Image, Lumière et Démesure,  on aurait aussi pu dire Univers Parallèle, Epicuriens et bidouilleurs professionnels, mais ça, ça ne faisait pas très sérieux…

On qualifie votre collectif « d’original et décalé », hormis les festivals, dans quel genre d’évènements opérez-vous ?
L’Art en espace public, la construction d’éléments sur mesure pour des compagnies de théâtre ou des groupes de musique, le conseil à d’autres plasticiens ou constructeurs, l’accueil et l’accompagnement de créateurs dans notre atelier, ou de compagnie en résidence, quelques actions culturelles et parfois un ou deux événements privés (mais ça c’est rare)…


Combien êtes-vous dans l’équipe ?
C’est à géométrie variable, disons que l’on est un noyau dure entre 5 et 7 personnes, et puis autour gravitent encore 10 à 15 intermittents selon les années, qui viennent filer un coup de main à l’atelier, participer aux instal sur le terrain, nous apporter leur regard, leurs compétences spécifiques en construction, petite s mécaniques, vidéo (big up à Scouap qui fait régulièrement le mapping pour nous!)…

Vous possédez une identité collective ou chacun a sa patte ?
Un mélange des deux ?! Chacun amène sa patte et ça donne une identité collective 🙂

Avez-vous des connaissances de bases ou fonctionnez-vous au feeling ?
Disons que la plupart des gens ont appris « en faisant »! Personne n’a de formation de base en scéno, archi ou construction de décors dans le noyau dur ! Certaines de personnes qui interviennent avec nous à l’occasion oui. Donc c’est plus au feeling, et surtout à l’expérience du terrain, à l’apprentissage par soi même ou à la transmission de techniques et de savoir faire au fil du temps.

Certains d’entre vous ont-ils fais des études en lien avec votre activité ?
Non et Oui, Certains ont suivi un BTS audiovisuel, d’autres un CAP de serrurerie métallerie, d’autres une formation en médiation culturelle, ou encore en lumières pour le spectacle. ..c’est assez diversifié et toujours en lien avec notre activité d’une manière ou d’une autre.

L’entente entre les membres et la communication sont des vecteurs clefs, comment se déroule vos réunions de travail ?
C’est sûr que ça demande de l’écoute, des compromis et pas mal d’échanges d’être en collectif. Mais je pense que notre objectif est de construire un modèle qui nous ressemble et d’essayer au max (même si c’est parfois plus simple à dire qu’à faire) de partager les responsabilités, sans hiérarchie, alors oui, c’est du taff et la communication est essentielle. Et puis nos réunions… et bien on regarde des plannings, on passe des coups de fils, on discute, on boit du thé, on fait des commandes chez des fournisseurs, on regarde des devis ensemble, on grignote quelques fruits secs ou des viennoiseries, on prend des rendez vous pour d’autres réunion, on discute encore, on tape des comptes rendus… et quelques fois on boit le champagne parce qu’il y a quelque chose de spécial à fêter… Comme tout le monde, non ?

Quels sont les « critères » pour rejoindre le collectif ?
Un savant mélange entre l’aspect humain, l’envie et la motivation de la personne à passer du temps à l’atelier, saupoudré d’un peu de savoir faire technique aussi. On reçoit pas mal de « candidatures spontanées » mais ce sont plus les rencontres qui amènent de nouvelles personnes dans le projet.

Concernant Astropolis, il s’agit de votre 3ème collaboration avec ce festival, quelle est la durée de montage en moyenne ?
A
stropolis, ça fait un peu plus que ça même, faut rajouter un 0 je pense. On doit se rapprocher presque plus de la 30ème collaboration avec eux maintenant 🙂 ça fait quasi 10 ans que l’on bosse ensemble ! Sur l’Astro été, bien entendu mais aussi la Spring, parfois Fortress ou Astro Hiver…Certaines années les 4 d’un coup… alors difficile de compter. Humainement, les choses sont plutôt simples et directes avec eux, et ce que l’on aime ! Ils nous font confiance, et ça c’est précieux ! Et pour la petite histoire, c’est en envoyant une carte postale de bonne année avec des photos de nos « lustres à facettes » à l’équipe d’Astro que l’on est entré en contact avec eux. Gildas est un fan de Boules à facettes, ça lui a tapé dans l’oeil, et on se rencontrait.. Comme quoi parfois ça ne tient à pas grand chose finalement..

Astropolis #24

// DÉCOLLAGE IMMINENT ! 🚀Plongez-vous dans l’effervescence de ces trois jours de festival et faites votre programme avec le trailer ! #RAVEUP!- 🔴 Astropolis #24 | 6, 7, 8 juillet 2018🎫 Billetterie : bit.ly/ASTRO24-ticketsEdit : DaFFTrack : Snacks – Order To The Senses ( Kornél Kovács Remix)

Publiée par FESTIVAL ASTROPOLIS sur Vendredi 29 juin 2018

Astropolis arrive dans quelques semaines déjà, j’imagine que ça doit être un travail de longue haleine, où en êtes-vous actuellement ?
A l’atelier sur la créa de nouveaux luminaires pour les bars d’Astropolis! Et en recherche sur un petit truc un peu foufou que l’on aimerait bien sortir , peut être pas près pour cet été , mais peut être pour un peu plus tard (étrangement ça prend toujours plus de temps que ce que l’on imagine)… alors on en dit pas plus pour le moment !

Vous ait il déjà arrivé de décorer à l’étranger ?
Oui en Suisse , en Belgique dans des événements d’art en espace public notamment ou des festivals de musique. On a joué au Paléo Festival aussi avec notre installation « TSF Sound System ». Et là on était le mois dernier au festival Oerol sur l’île de Terschelling aux Pays Bas pour un repérage…

Les Oeils sont basés à Rennes, ville dans laquelle une certaine émulsion culturelle bouillonne, avez-vous beaucoup de propositions ?
Bien évidemment 🙂 !

Vous n’en n’êtes plus à votre coup d’essai niveau décoration, vous avez plusieurs fois investis des évènements dans la capitale bretonne, quel est votre plus beau souvenir ?
C’est dur de trouver un seul beau souvenir collectif, il y en a plusieurs, et j’imagine que chacun à son préféré j’imagine. Moi (Justine) je dirais un souvenir lié aux Tombées de la Nuit (l’un de nos partenaires rennais, qui nous fait confiance aussi depuis un moment, et avec qui les échanges sont super riches artistqiuement) peut être la première fois que l’on a monté notre grand dôme de 17m de diamètre sur le mail François Mittérand, avec nos 2autres dômes (de 13m celui qui est à Astro) et de 6m (qui sert régulièrement de petite couverture de scène DJ à Astro) c’était quand même quelque chose de voir ces 3 dômes comme des poupées russes sur cette immense place de notre ville…

 

Que peut-on vous souhaiter pour la suite ? De trouver un trésor ! Pour rendre toutes nos envies possibles sans se poser de questions! Si un mécène nous lit… il peut devenir notre trésor !

 

Les O E I L S
Organisation de l’Espace, Image, Lumière, Scénographie.
http://www.lesoeils.fr

Alors c'était comment ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.