Entre Blues, Jazz, Funk et Hip-Hop, The Sound Defects se balade au guidon de ces machines-à-faire-du-son comme un biker sur son destrier d’acier.

A l’écoute de ce titre et de l’album dont il est tiré, on pourrait se croire dans un beau film des années 60/70, ou au temps des gangsters de Chicago. Brian Witzig de son vrai nom, révèle dans une interview qu’effectivement, à l’origine, ce projet devait servir de soundtrack à un film réalisé par un ami. Composé uniquement de samples allant de Billie Holiday à The Zombie, l’album The Iron Horse a connu un relatif succès chez les diggers de l’époque et est en train de remonter à la surface en ce moment. A découvrir et partager avant d’aller rider avec les copains.

 

Pour tous les riders en culotte courte, l’album The Iron Horse est en écoute intégrale juste ici :

 

Alors c'était comment ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.