[Live Report] Confluence #9 @DJOON w/ Antal & Hunee

Nous étions ce vendredi au Djoon pour la soirée Confluence #9 organisée par le collectif Into The Deep qui avait mis les petits plats dans les grands en accueillant Antal & Hunee (Rush Hour). Les 2 diggers hollandais ont mis le feu au Dance Floor du Soulful Club avec leur éclectisme sans frontière !

Après un warm-up brillamment assuré par les deux organisateurs de la soirée Arthur Lastmann et Step Daw, les deux poids lourds de la soirée font leur apparition tranquillement, mais sûrement. Tout de suite, le public se prend au jeu et la chaleur monte, monte et monte encore. Les deux acolytes se connaissent bien, ils étaient déjà venu enflammer Paris en octobre 2014 pour la 4e édition de Confluence et ça se voit, ils prennent vite fait les rênes de la soirée. Pendant que l’un mixe, l’autre l’encourage en frappant dans ses mains ou plonge dans son bac à vinyles pour assurer la prochaine track, et ce, jusqu’à la fin de la soirée.

DJOON !

Au bout d’un moment, une question se pose : quand et où s’arrêteront-ils ? Ils n’ont de cesse de nourrir ce public qui ne souhaite que ça : du funk, de la soul, de la bossa nova, de l’afrobeat, house, boogie, etc. Tout y passe ! Et ils auraient même pu nous faire jouir avec un Claude François !

Le pire (ou le meilleur, comme on veut) c’est qu’il se donne à l’exercice jusqu’à l’aube, mais pas de souci pour le public qui reste jusqu’à ce que mort s’en suive, ils ont totalement adopté ce duo très concentré sur ce qu’ils savent le mieux faire : faire danser les gens.

Djoon

En effet, contrairement à d’autres soirées où le son tabasse et les têtes s’inclinent (c’est pas qu’on aime pas ça, mais bon, amen’donné…), Antal & Hunee, à travers leurs vinyles diggés un peu partout en tournée, ont la capacité (et c’est ce qu’ils cherchent clairement) de faire vibrer les gens et l’envie de transmettre leur passion pour les vieux et les nouveaux records toujours très pointus qu’ils expérimentent au hasard des soirées. Et malgré cela, ils font danser le plus grand nombre !

La fin du « show » était tout simplement parfaite et les derniers survivants ont été bien récompensés !

ITDLe collectif Into The Deep nous a régalé avec cette soirée, tout en nous faisant voyager d’un univers à un autre, ils ont réussi à créer une cohérence entre leur style original : la Deep House, en fil rouge, leurs guests et le public du Soulful Club du 13e arrondissement ! Une soirée très réussie qui a tenu toutes ses promesses et annoncent de très belles choses pour la suite : les deux ménestrels des temps modernes sont en train de créer leur propre label qui s’intitulera sans surprise : Confluence ; un record est déjà en production, on a hâte d’en savoir plus, réponse dans quelques mois, il devrait sortir en Décembre, nous espérons en recevoir une copie sous le sapin.

Backstage Records était encore une fois de plus là, à nos côtés, pour assister à l’événement et cela donne toujours un très beau résultat pour le plaisir des yeux et des oreilles…

Alors c'était comment ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.