Live Report | VAUDOU GAME + OSUNLADE + DEN SORTE SKOLE @ La Gaité Lyrique

Live Report | VAUDOU GAME + OSUNLADE + DEN SORTE SKOLE @ La Gaité Lyrique

Dans le cadre du festival d’Île-de-France se tenait vendredi soir une date assez particulière, parmi la trentaine de concerts proposés cette année, nous nous sommes rendus à celui qui se tenait à la Gaîté Lyrique, une programmation assez « farfelue » qui nous a fait faire le tour du monde.

Sur le papier, cette soirée s’annonçait très vaste : trois artistes aux univers totalement différents avec une constante commune : le voyage. Si on regarde d’un peu plus près les artistes, on se rend compte qu’on écoutera au long de la soirée de l’Afro-Funk, de la Deep House et, comment dire ? un melting pot de sonorités, musiques et incantations venus des 5 coins du monde (je ne me risquerais pas à mettre un nom sur la musique de Den Sorte Skole). Nous ne savions donc pas trop à quoi nous attendre…

VJ duo

Les deux premiers à faire leur apparition sur scène sont les deux danois de Den Sorte Skole, un duo tant expérimental qu’alléchant. Avant la sortie de leur dernier opus nommé « Indians & Cowboys » les deux diggers nordistes nous font l’honneur de venir réchauffer la salle étonnamment vide avec leur VJing à 360° et leurs sons dénichés sur les 5 continents. Tantôt en Afrique avec des rythmiques tribales, puis en Amérique du Sud avec des sonorités amérindiennes, ou encore dans les Caraïbes pour du Dub, etc.  Le tout est toujours agrémenté de basses et productions assez futuristes.

Le résultat est vraiment réussi et malgré l’aspect expérimental du concert l’atmosphère est vraiment chaude. A chaque instant, on se sent voyager d’un continent à un autre. Les morceaux sont issus d’univers totalement différents : des voix blues avec des trompettes « à la mexicaine », un rythme africain accompagné de sonorités maghrébines, on rajoute à cela des surf guitares avec des voix robotiques et on se perd dans l’espace et le temps. Cela sans jamais perdre le cours de la musique et sans non plus être frustré par l’aspect découverte comme on pourrait le ressentir lors d’autres concerts « expérimentaux ».

Den Sorte Skole venue

A la fin de la prestation, on reste malgré tout un peu sur notre faim car on en voudrait plus, le VJing s’arrête et la vie reprend, ils nous ont bien attaqué quand même !

Mais c’était sans compter sur l’Afro-Funk de Vaudou Game

Venus tout droit de Lyon, Peter Solo et « sa bande de hipsters parisiens » (ndlr propos recueilli lors d’une conversation à la pause clope) viennent tout simplement foutre le feu à la scène. Leur Voodoo Funk vient totalement changer les gens qui se mettent tout naturellement à danser sur le nouveau rythme endiablé de la Gaîté Lyrique.

Peter Solo chante

Après une ou deux chansons arrive le titre « Pas contente » qui apporte une seconde vague de chaleur et d’énergie incroyable, à tel point qu’à la fin de la chanson le public continue à chanter et relance le leader qui fait rejouer le groupe pour une prolongation. S’en suit un discours sur : qu’est-ce que le Vaudou ? Conclusion : « le Vaudou, c’est la musique » Et là, nous rentrons coeurs et âmes dans la partie vaudou du concert avec le togolais qui fait chanter ses musiciens à la façon Vaudou, un exercice qui nous renvoie mentalement vers le berceau de l’Humanité.

Tout cela montre aussi, malgré l’empreinte charismatique de Peter Solo dans Vaudou Game, que c’est un groupe uni : tous les mêmes pantalons à pattes d’eph’, les chaussures à talons sortis des mêmes friperies, et surtout, tous la même envie de faire ressusciter le Voodoo Funk !

Groupe Vaudou Game

Oscillant entre français et langue mina, passant du Funk au Vaudou, le groupe nous emmène à son tour dans un rite initiatique et nous fait danser. Tous les musiciens sont « multi-tâches » en plus de leurs instruments de prédilections, ils ont tous une percussion à activer lorsqu’il le faut.

Mention spéciale au clavier qui lui passe de la guitare au synthé qu’il exécute avec une envie folle, on en veut pour preuve son petit déhanché dans son pantalon moulant, qu’il nous sert tout au long du concert.

Clavier déhanché

Là aussi, la fin arrive trop vite, même si un rappel nous est accordé sans trop d’effort du public. Les musiciens sortent de scène sous de longs applaudissements. Next !

On arrive ici à la dernière étape de notre voyage de la soirée avec Osunlade. Même si on reste dans la même salle, l’ambiance a encore totalment changé : on rentre dans les profondeurs de la nuit… à croire qu’à chaque moment de la soirée un public différent assistait au concert. Ayant écouté auparavant ses derniers sets sur SoundCloud, on s’attend à une fin en beauté.

DJ Osunlade

Mr. Osunlade, l’un des papa de la house déroule pour la fin du spectacle son DJ Set mélange entre Deep House, rythmes tribaux et chants africains, il arrive à transcender les publics les plus avertis.

DJ MR. Osunlade

De notre côté, (et c’est peut-être dû à nos attentes élevées), on a du mal à accrocher, il manque pour cette fin de soirée cette énergie que l’on a pu avoir avec les deux groupes précédents : visuelle et expérimentale avec Den Sorte Skole ou émotionnelle et instrumentale avec Vaudou Game. Peut-être aurait-il dû apparaître seul avec une ambiance en arrière fond, à vrai dire nous n’étions pas prêts pour cela et on a du mal à ce moment à entrer dans ce dernier voyage. Quoiqu’il en soit, on ne s’arrêtera pas sur cette perception et tenteront de renouveler l’Osunlade expérience lors d’une autre occasion !

Entre 2

Pour conclure, cette soirée est depuis le début un pari fou, qui n’aurait jamais pu exister hors du Festival Île-de-France, c’est aussi cela qui nous intéressait et qu’on voulait tester surtout lorsque c’est à la Gaîté Lyrique. C’est dans la cohérence qu’il faudra creuser la prochaine fois, car même si une ambiance a été construite lors de cet événement, il nous a manqué une conclusion à l’image de l’expérience introduite au début.

Plus de photos ci-dessous.

Alors c'était comment ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.