Rone - Soundigger.com

Un tour en soucoupe avec Rone…

By | Actualités | No Comments

La cité radieuse « Mirapolis » réinventée dans le quatrième album de Rone.

Connu et reconnu pour son univers particulier, il est également le fer de lance de l’écurie InFiné Music. À 36ans, Rone s’est déjà imposé comme l’un des piliers de la musique électronique française. Un peu plus de deux ans après la sorti de « Créatures« , il revient sur le devant de la scène avec Mirapolis.

Aussi doué en production qu’en live, le français dresse un album aux couleurs irréelles, aussi bien par les sonorités électro-pop qu’on lui connaissait moins, que pour son artwork conçu par Michel Gondry en personne !
Ce dernier y dessine les contours d’une cité radieuse, un parc d’attraction, un lieu propice à la créativité, l’émerveillement, l’envolée.
La cité « Mirapolis » titre le dernier album de Rone et nous propulse dans les tréfonds de la galaxie du compositeur français. Préparez-vous à embarquer pour un tour en soucoupe avec cet extra(ordinaire) terrien !

Aussi captivant qu’obnubilant, Mirapolis ne laisse pas insensible, malgré une certaine redondance. Véritable sorcier des machines, Rone propulse son audit dans un monde imaginaire jonché de références réelle comme en témoigne le track « Faster » en featuring avec le rappeur américain Saul Williams, morceau dépeignant la politique made in Trump.

Cet album signe aussi un nombre important de collaborations avec des artistes comme John Stanier sur « Lou’ » et « Brest », de Baxter Dury sur « Switches » de Noga Erez sur ‘Wave’, ou encore de Kazu Makino sur « Down For The Cause ».
Malgré tout ce petit monde, Rone garde son univers intact, aussi imprévisible qu’envoûtant, dans un esprit indéfiniment plus pop qu’il ne l’était.

Enfilez vos casques, on décolle !

pitchfork-festival-paris-2017

Pitchfork Festival 2017, petit check-up d’un line-up hold-up !

By | Actualités | No Comments

À partir de jeudi prochain, le Pitchfork Festival reprend ses quartiers à la Grande halle de la Villette, à Paris.

Tout juste remis du week-end dernier, durant lequel tes narines ont enfourché plus de portes que les tibias d’Alberto Tomba ? Tu te dis que finalement, comme chaque semaine, tes bonnes résolutions post tuesday blues iraient bien se faire voire ??

– Ça tombe bien ! Pitchfork Festival s’annonce ce jeudi 2 novembre jusqu’à samedi, ou plutôt dimanche matin. Cette 7e édition nous propose encore une programmation affutée, entre rock indé, jazz, rap, et kicks techno qui vont faire sussu dans les leggings.

Une fois de plus, un programme de l’espace, avec dans le désordre et de manière non-exhaustive (parce qu’on s’en branle) : Rone, Chassol, Jungle, Kamasi Washington, Rejjie Snow, Tommy Genesis, Polo et Pan, Princess Nokia, Bicep, Tom Misch, Talaboman, The Blaze, ou encore The Black Madonna.

Pour les plus baisés du tieks, une fois les portes de la Grande Halle fermées, il y aura moyen d’enchainer jeudi et vendredi avec les After-Parties au Trabendo et là, ça sent le lâcher-prise : Ben UFO en b2b avec Call Super, Palm Trax, Abstraxion, Actress, Deena Abdelwahed, Théo Muller…n’en jetez plus frère.

Comme d’habitude, on s’est préparé un planning qu’on ne va pas respecter, par contre on s’est aussi fait une selecta pour se chauffer en sortant du Ouigo.

Chassol (France)
Magical Mountains (Ultrascores II, Tricatel. 2016)

Kamasi Washington (Los Angeles)
Truth (Harmony Of Difference, Young Turks. 2017)

Loyle Carner (Londres)
The Isle Of Arran (Yesterday’s Gone, AMF Records. 2017)

Tommy Genesis (Vancouver)
Empty (Empty. 2017)

Sônge (Quimper)
I Come From Pain (Sônge, Warner. 2017)

Rejjie Snow (Dublin)
Get it feat. Joyce Wrice (The Moon & You, Honeymoon. 2017)

Princess Nokia (New-York)
Kitana (1992, auto-production. 2016)

Deena Abdelwahed (Toulouse)
Walk On, Nothing To See Here (Klabb, Infiné. 2017)

Palm Trax (Berlin)
Sumo Acid Crew (In Gold, Dekmantel. 2015)

Tom Misch (Londres)
Day 4 : Everybody Get Down (5 Day Mischon, Beyond The Groove. 2017)

Bicep (Belfast)
Rain (Bicep, Ninja Tune. 2017)

Talaboman (Barcelone/Stockholm)
Samsa (The Night Land, R & S Records. 2017)

The Black Madonna (Chicago)
He is The Voice I Hear (He is The Voice I Hear, We Still Believe. 2016)

Théo Muller (Rennes)
Turbo Drift (Les Kicks Du Donjon, Midi Deux. 2016)

Abstraxion (Marseille)
Nuit (Matin / Nuit, Biologie Records. 2017)

Toute la programmation ici.

Crédit article : Brice Henry

Rone – Bye Bye Macadam (Stamusic. Remix)

By | Électro, Jukebox | No Comments

J’aimais déjà énormément le morceau original de Rone. Ce remix me l’a fait apprécier encore plus. Plus rapide, moins bestial, plus doux,  moins sombre, après la claque de Rone, les deux frères Ferenc et Dániel Stámusz m’ont fait voyager dans une nouvelle dimension. Originaires de Budapest, Stamusic. opère depuis 2010 dans les clubs de la capitale hongroise en distillant leur musique teintée de House & Techno. Du jeune, du frais, la relève est là.

Pour suivre Stamusic. tu peux checkez leur Facebook, Soundcloud et leur chaîne Youtube.

Allez on s’remet la version originale une nouvelle fois :