On entend trop peu de référence Hip-Hop quand on parle de la scène allemande. Pourtant, du haut de ces 13 500 paires d’oreilles le suivant sur Soundcloud, Suff Daddy prouve bien que les boom-baps et sonorités Jazzy ont passé les frontières et font leur trou du côté de la Bavière.

Suff Daddy, se décrivant lui-même comme un bon vivant. Un peu de weed, de pépites sonores Soul/Jazz et jolies femmes suffisent à combler ses journées. À noter que « Suff » signifie « drinking Heavy » en allemand, le ton est donné.
Originaire de Dusseldorf, il tombe dans le bain Hip-Hop dès son plus jeune âge par le biais de son frère aîné. Trainant de belles influences comme Quasimoto, Jaylib ou Tha Alkaholics, le beatmaker allemand nous assure ainsi sur l’esprit de ces compositions. Fait d’arme assez remarquable : il a sorti en mai 2013 un joli EP – Bricks & Mortar – en collaboration avec le génial australien Ta-Ku. Des extraits sont à écouter en bonus en bas de l’article.

Pour le moment je vous laisse sur une track issue de l’album Stuff Sells qui a vu le jour en 2012. Les oreilles fines auront reconnues que les vocals sont tirées d’un bon sample d’une galette Soul de 1977 : Seawind – Lovin’ You.

 

BONUS :

Session bonus pour les vrai(e)s. On commence par se taper le sample dont je vous parlais plus haut :

On enchaîne par un clip en noir et blanc, sur de gros beats ChillHipHop.

Tu aimes le bon son ainsi que le houblon ? Cette vidéo est pour toi :

Comme prévu, on termine cet article par l’écoute de l’EP germano-australien :

 

Branche-toi pour la prochaine soirée arrosée de bon beats et bonne binches en suivant Suff Daddy sur ses réseaux :

Facebook
Soundcloud
Bandcamp
Instagram

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.